Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

20 février 2008

  • Shadowman, Cody McFadyen
  • Shadow_Man

    Présentation de l’éditeur

    Smoky Barrett, agent au FBI, pensait avoir connu le pire de l'horreur. Traumatisée par l'assassinat de son mari et de sa fille, qui s'est déroulé sous ses yeux, elle ne peut plus exercer son métier. Mais la démence d'un abominable tueur la force à reprendre du service.

    Il a torturé, violé et éviscéré sa dernière victime, laissant la petite fille de cette dernière, vivante, attachée à son cadavre. Il a filmé la scène puis envoyé la vidéo à Smoky et à son équipe, chargées des enquêtes sur les tueurs en série, les mettant au défi de l'arrêter...

    Prétendu descendant de Jack l'Éventreur, génie tordu défiant toutes les tentatives de compréhension, le monstre qui se fait appeler Shadow Man - ou fils des ténèbres - impose à Smoky un défi lugubre tandis qu'il s'engouffre dans un délire de meurtres et de perversion...

    Peu à peu, la soif de justice va ramener la jeune femme à la vie. Et l'obliger à affronter ses plus grandes peurs.

    Mon avis

    Pour son premier roman, Cody McFadyen a réussi un coup de maître. J’ai été épatée par son talent et époustouflée par son sens du suspense, son jeu de pistes macabre, son tueur en série mystérieux, inquiétant et si fascinant, et surtout le personnage de Smoky, cette héroïne qui est une véritable survivante et qu’on ne peut qu’admirer pour avoir tenté de vaincre ses propres démons. La narration est faite à la première personne, ce qui n’est jamais anodin, surtout dans un roman policier. Le point de vue subjectif et unique de Smoky constitue un angle intéressant et émouvant pour appréhender l’histoire et le lecteur ne peut que se prendre d’empathie et de sympathie pour cette femme courageuse et forte.

    Smoky est une femme traumatisée par le drame qu’elle a vécu, elle-même ainsi que son mari et sa fille. Seule, blessée physiquement et moralement, elle n’a qu’un choix à faire : reprendre son travail ou se suicider. Aidée d’un psychiatre, elle essaie doucement de remonter la pente. Mais lorsqu’elle est sur le point de revenir à la vie, une nouvelle épreuve l’attend. Un tueur en série s’en est pris à sa meilleure amie a laissé un message à son intention. Smoky comprend qu’elle doit réintégrer son équipe, mener l’enquête pour venger son amie et prendre soin de la fille de celle-ci, Bonnie, devenue muette suite au traumatisme qu’elle a vécu. Alors qu’elle progresse dans son investigation, l’horreur monte inexorablement et les enjeux deviennent personnels, le tueur s’en prenant à chaque membre de l’équipe.

    Les différents personnages secondaires ne le sont pas tant que ça tant ils interviennent au premier plan fréquemment, aux côtés de leur chef Smoky. Chacun a sa personnalité propre et caractérielle mais la fidélité, la loyauté et l’amitié ne sont pas de vains mots dans cette cellule soudée qui a à cœur de bien faire son travail. Callie, la femme libérée, pétillante au franc-parler qui peut en déstabiliser plus d’un. Alan, le colosse au cœur tendre qui est fou de sa femme. James, le plus jeune du groupe et le plus antipathique, son intelligence égalant son mauvais caractère. Tous trois deviennent les personnes les plus proches de Smoky et la soutiennent contre vents et marées. Cette petite équipe est attachante les épreuves que chacun travers, ainsi que la remontée de leurs passés respectifs douloureux sont d’autant d’éléments qui les rendent humains et sympathiques. Sans oublier le petit nouveau, Leo l’informaticien de génie, dont c’est la première enquête et qui va perdre rapidement ses illusions sur le métier de flic.

    L’intrigue est très sombre, le meurtrier est un personnage énigmatique, prenant un malin plaisir à titiller les forces de l’ordre et à semer des indices susceptibles de les mener sur sa piste, sauf qu’ils servent davantage à prouver leur impuissance à l’arrêter. Cette intelligence quasi chirurgicale est doublée d’une douce folie résultant d’un long endoctrinement, l’une des seules manières de rendre un homme particulièrement tenace et dangereux. Il se croit le digne héritier du tueur en série légendaire de Londres, Jack L’Eventreur, et applique le même schéma que son présumé aïeul. Les meurtres perpétrés sont donc particulièrement horribles, tortueux et violents, ce que l’auteur réussit de manière étonnante à traduire et à faire ressentir au lecteur sans qu’il n’y ait de sentiment de rejet ou de dégoût. Au contraire, on est fasciné et presque admiratif des compétences de Shadow Man, cet homme dans l’ombre, insaisissable, sans visage et sans autre nom que celui qu’il s’est choisi. L’évolution du récit est amenée d’une façon remarquable, les différentes pièces du puzzle s’emboîtant lentement pour former un résultat effrayant et surprenant. Le suspense étant entier, le lecteur ne peut faire autrement que de tourner les pages, et lire sans lâcher une seule miette, jusqu’à découvrir la fin qui conclut en apothéose cette intrigue, d’une manière digne de l’histoire telle qu’elle s’était déroulée.

    Ce roman est étonnant, étourdissant, avec une intrigue construite de manière cohérente et époustouflante, des personnages complexes et sympathiques et un assassin malin et sadique. Tous ces éléments sont réunis pour en faire un livre remarquable, proche du chef-d’œuvre. Il doit être dévoré avec délectation. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un thriller aussi maîtrisé de bout en bout. J’ai déjà hâte de connaître la suite que Cody McFadyen a eu l’excellente idée d’écrire l’an dernier sous le titre The Face of Death !

    Shadowman

    Dazzled par Francesca dans Livres policiers - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire