Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

06 mars 2008

  • Interview de Cody McFadyen - VO
  • Cody_McFadyen

    Ca y est, j'ai reçu les réponses de Cody McFadyen, l'auteur de Shadowman! J'ai effectué l'interview pour Onirik mais je vous le remets ici. Je ferai une traduction en français un peu plus tard.

    Cody McFadyen est un jeune auteur né en 1968 dans le Texas. Passionné de thrillers, il a sorti son premier roman dans ce genre, Shadowman, en 2006, qui fut un succès tel qu’il en a écrit une suite, The Face of Death, sorti en 2007. Son troisième roman, The Darker Side, toujours avec Smoky Barrett comme héroïne, sortira à l’automne prochain. Pris actuellement dans l’édition de ce roman, Cody McFadyen a cependant pris le temps de répondre à nos questions. Nous le remercions pour sa gentillesse et sa disponibilité !

    Onirik : I read in your website that you are a very big reader (as I am !) and that you like Stephen King. What are the reasons that make you like the thriller genre ? Is that why you chose to write thrillers ? Do you only read thrillers or other kinds of literature ?

    Cody McFadyen : Growing up, I read primarily fantasy, horror, and science fiction, with the occasional historical novel. When Presumed Innocent by Scott Turow came out, I read that and was immediately hooked on the thriller genre. I enjoy the genre because it really lets you engage with all the facets of humanity. You have good and evil and the things in between. You have the excitement, a little bit (or a lot) of scare, and the examination of the frailty of the character of man.

    I read primarily thrillers now, but since I hit 40 and decided to get all nostalgic (I just bought a phonograph player and some albums, for example) I’m revisiting some of my favourite novels of the past.

    O : You have also said that characters are the most important thing in a novel. How did you imagine Smoky Barrett, your principal character ? Why did you choose to tell the story from her point of view ?

    C.M : Smoky came into my mind fully formed. I’m not sure exactly where she came from, or maybe I just don’t want to understand...

    O : As your character of Shadowman, are you interested in Jack the Ripper ? Why did you choose this serial killer in particular ?

    C.M : I chose him because he is iconic, and thus was a realistic object of obsession for the killer in the novel.

    O : Did you do a lot of research about FBI operating, murderers and psychological aspects for your novels ?

    C.M. : I did quite a bit of research. I use the internet heavily, but I also read Mind Hunter by John Douglas. I additionally purchased Techniques of Crime Scene Investigation, a textbook, and Practical Homicide Investigation, a textbook. And I’m always inquiring... I like to collect little factoids.

    O : When you are writing, have you a fixed planning or do you write when the inspiration comes ? How is your mood during your work ? Does your family help you ?

    C.M : When I’m writing, I need to try and write something every day, and I generally try to give myself a goal of pages written. Writing is work, and I’ve found you can’t push it quite like some things (at least I can’t) but you also can’t sit around waiting for the muse to visit. For me, getting started is always the hardest part. When I wake up, writing is usually the last thing I want to do. I’d rather read, or watch TV or work on the house,or, or, or... but I find if I force myself to start writing, the ball starts rolling and I get caught up in it.

    I’d say my mood does affect my work. I’ve pretty level-headed, but I have bad days like anyone else, and I do find it difficult to work when I get distracted. My family helps me by tolerating my distance and inaccessibility when I am on a writing binge. :)

    O : What was your first feeling when you knew that you would be published and then, when you had your first book in your hands ?

    C.M : My first feeling was : "Ha ha, fooled them, they think I’m a writer !" I thought they’d figure out I was a fraud who didn’t deserve to be called an author sooner or later. My second feeling was pure ecstasy. When I first saw my book, it was another moment of total unreality. I remember being in London and seeing someone looking at my novel in a bookstore and feeling as though I were watching a fiction movie. Completely unreal.

    O : You had very different jobs. Do you have any regrets to have stopped writing during these years or do you think that you needed these experiences to find your way ?

    C.M. : Regret is easy. I choose to think that I started writing when I was ready to start writing. That might just be self-serving bullshit, but I can’t deny that how I write now is influenced by my understanding of life to date.

    O : We don’t yet have the good fortune to read The Face of Death in France. Can you tell us more about this novel ?

    C.M : The Face of Death examines the following idea : instead of a serial killer who chooses many victims of the same body type, and kills them, we have a killer who chooses to alter the course of a young girl’s future by following her through her life and killing anyone she loves, or who loves her. We meet her at the age of 16. She’s in a house surrounded by the bodies of her foster family, and she has a gun to her head. She says : "I want to speak to Smoky Barrett, or I’ll shoot myself". And things develop from there...

    O : Why did you write a follow-up to Shadowman with the same characters ? Will we know more details about Smoky’s team members : Callie, James and Alan ?

    C.M : I had always intended for this to be a series. I like the characters, and I’m curious to see how they all develop. And yes, of course, we’ll all learn more about these characters as time goes on and the series progresses.

    O : Can you tell us your projects ? Have you begun a new book ? Will you write a following with Smoky again ?

    C.M : I have actually finished a third novel featuring Smoky and her team, currently titled The Darker Side. I’m mid editing it, but I think readers of the series will be happy with the result. It’s all about secrets, and how keeping them can become a prison, and can have deadly results.

    Lien vers l'interview sur Onirik

    Dazzled par Francesca dans Interviews - 6 Messages
    Tags :


    Vos messages

      traduit

      Salut francesca jtai traduit ton interview.

      ici:Onirik: J'ai lu dans votre site Web que vous êtes un grand lecteur (comme je suis!) Et que vous aimez Stephen King. Quelles sont les raisons qui font que vous aimez le genre du thriller? Est-ce pourquoi vous avez choisi d'écrire des thrillers? Avez-vous de lire des thrillers ou d'autres formes de littérature?


      Cody McFadyen: En grandissant, j'ai lu principalement fantasy, d'horreur et de science-fiction, à l'occasion roman historique. QuandPresumed Innocent par Scott Turow est sorti, et j'ai lu que a immédiatement été accroché sur le genre du thriller. J'aime le genre, car il vous permet de dialoguer avec toutes les facettes de l'humanité. Vous avez bien et le mal et les choses entre elles. Vous avez la fièvre, un peu (ou beaucoup) de la peur, et l'examen de la fragilité de la nature de l'homme.


      Je lis surtout des thrillers maintenant, mais depuis que j'ai touché 40 et décidé de prendre tous les nostalgiques (Je viens d'acheter un lecteur de phonographe et quelques albums, par exemple), je suis de revoir certains de mes romans préférés du passé.

      O: Vous avez également dit que les caractères sont la chose la plus importante dans un roman. Comment avez-vous imaginer Smoky Barrett, votre personnage principal? Pourquoi avez-vous choisi de raconter l'histoire de son point de vue?

      C.M: Smoky est venu dans mon esprit totalement formé. Je ne sais pas exactement où elle venait, ou peut-être je n'ai pas envie de comprendre ...

      O: Comme votre personnage de Shadowman, êtes-vous intéressé à Jack the Ripper? Pourquoi avez-vous choisi ce tueur en série en particulier?

      CM: J'ai choisi parce qu'il est emblématique, et a donc un objectif réaliste de l'obsession pour le tueur dans le roman.

      C: Avez-vous faire beaucoup de recherche du FBI sur l'exploitation, des assassins et des aspects psychologiques de vos romans?

      C.M. : Je ne l'ai un peu de recherche. J'utilise beaucoup l'Internet, mais j'ai lu aussiMind Hunter par John Douglas. J'ai également achetéTechniques de Crime Scene Investigation, Un manuel, etHomicide pratiques d'enquête, Un manuel scolaire. Et je suis toujours curieux ... J'aime à peu Faits recueillir.

      O: Quand vous écrivez, avez-vous fixe de planification ou de vous écrire quand l'inspiration vient? Comment est votre état d'esprit au cours de votre travail? Est-ce que votre famille vous aider?

      CM: Quand je suis en train d'écrire, j'ai besoin d'essayer et d'écrire quelque chose tous les jours, et généralement, je essayer de me donner un objectif de pages écrites. L'écriture est le travail, et j'ai trouvé que vous ne pouvez pas pousser les choses tout à fait comme certains (au moins je ne peux pas), mais vous pouvez aussi ne pas s'asseoir autour d'attente pour les musées à visiter. Pour moi, la mise en route est toujours la partie la plus difficile. Quand je me réveille, l'écriture est en général la dernière chose que je veux faire. Je préfère lire ou regarder la télévision ou le travail sur la maison, ou, ou, ou ... mais je trouve que je me force pour commencer à écrire, le ballon commence à rouler et je suis pris dans celui-ci.


      Je dirais que mon état d'esprit affecte mon travail. Je suis assez tête de niveau, mais j'ai des mauvais jours comme tout le monde, et je trouve qu'il est difficile de travailler quand je suis distrait. Ma famille m'aide à tolérer mes distances et de l'inaccessibilité, lorsque je suis sur une frénésie d'écriture.

      O: Quel a été votre premier sentiment quand vous saviez que vous serait publié, puis, lorsque vous avez eu votre premier livre dans vos mains?

      CM: Mon premier sentiment a été: "Ha ha, les dupes, ils pensent que je suis écrivain!" Je pensais qu'ils me figure que j'étais une fraude qui ne méritent pas d'être appelé un auteur tôt ou tard. Mon second sentiment a été pure extase. Quand j'ai vu mon livre, il a été un autre grand moment de l'irréel. Je me souviens d'avoir vu à Londres et à la recherche de quelqu'un de mon roman dans une librairie et de se sentir comme si je devais regarder un film de fiction. Complètement irréel.

      O: Vous avez eu des emplois très différents. Avez-vous des regrets d'avoir arrêté d'écrire pendant ces années ou pensez-vous que vous avez besoin de ces expériences afin de trouver votre chemin?

      C.M. : Regret est facile. Je choisis de croire que j'ai commencé à écrire quand j'étais prêt à commencer à écrire. C'est peut-être juste-mêmes conneries, mais je ne peux pas nier que la façon dont j'écris aujourd'hui est influencée par ma compréhension de la vie à ce jour.

      O: Nous n'avons pas encore la chance de lire le visage de la mort en France. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce roman?

      C.M:The Face of Death examine l'idée suivante: au lieu d'un tueur en série qui choisit le nombre de victimes du même type de masse, et les tue, nous avons un tueur qui choisit de changer le cours d'une jeune fille de l'avenir par suite de son par le biais de sa vie et de tuer tous ceux qu'elle aime , ou qui l'aime. Nous rencontrer au moins de 16 ans. Elle est dans une maison entourée par les organes de sa famille d'accueil, et elle a une arme à feu à la tête. Elle dit: «Je veux parler à Smoky Barrett, ou je tire moi-même". Et les choses se développent à partir de là ...

      O: Pourquoi avez-vous écrit suite à Shadowman avec les mêmes personnages? Saurons-nous plus de détails sur Smoky membres de l'équipe: Callie, James et Alan?

      CM: J'ai toujours l'intention d'être présent pour une série. J'aime les personnages, et je suis curieux de voir comment ils se développent. Et oui, bien sûr, nous allons tous en apprendre davantage sur ces caractères que le temps passe et la série progresse.

      O: Pouvez-vous nous dire vos projets? Avez-vous commencé un nouveau livre? Allez-vous écrire une suite à Smoky nouveau?

      CM: J'ai fait de terminer un troisième roman mettant en vedette Smoky et son équipe, actuellement intituléThe Darker Side. Je suis milieu de montage, mais je pense que les lecteurs de la série seront satisfaits du résultat. Il s'agit de secrets d'affaires, et comment les garder peut devenir une prison, et peut avoir des résultats meurtriers.

      De la part de Mervé, 08 juillet 2009 à 11:23 | | Répondre
    • Mais ya bocoup de faute t pa obligé de le lire, je pense ke tu la déja tradui

      De la part de Mervé, 08 juillet 2009 à 11:24 | | Répondre
    • Mervé, oui l'interview a été traduite en VF, tu peux la lire dans la rubrique Interviews. Mais merci.

      De la part de Francesca, 08 juillet 2009 à 11:35 | | Répondre
    • derien de toute facon sa ma pa tro de temp

      De la part de Mervé, 08 juillet 2009 à 14:55 | | Répondre
    • I have been visiting various blogs for my term paper research. I have found your blog to quite useful. Keep updating your blog with valuable information...Regards

      De la part de Term Papers, 08 mars 2010 à 10:49 | | Répondre
    • I have been visiting various blogs for my term paper research. I have found your blog to quite useful. Keep updating your blog with valuable information...Regards

      De la part de Term Papers, 10 mars 2010 à 10:03 | | Répondre
    Nouveau commentaire