Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

10 août 2008

  • L’Œil de Caine, Patrick Bauwen
  • L_Oeil_de_Caine

    Présentation de l'éditeur

    Tout le monde cache quelque chose.
    Votre voisin, votre femme, votre ami...
    Et si vous pouviez tout savoir ?
    Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ?
    Comme dans « L’œil de Caine »,
    un reality show qui fascine l’Amérique.
    Dix candidats, dix secrets.
    Des gens comme vous et moi.
    Enfin comme vous surtout.
    Parce que moi, je ne suis pas au programme : je suis l’invité surprise.
    Celui qui rôde en attendant son heure.
    Celui qui va les embarquer là où rien n’est prévu.
    Dans mon jeu sanglant.
    Mon propre mystère.

    Mon avis

    J’ai lu L’Œil de Caine en premier, attirée par les échos très favorables que j’avais eu depuis pas mal de temps. Le roman repose sur le principe de la téléréalité, avec une référence qui m’a sautée aux yeux, que ça soit volontaire ou non. Vous connaissez sûrement l’émission Secret Story qui passe sur TF1 en ce moment. J’avoue que je n’ai jamais regardé une seule minute de ce moment de télévision et que je ne m’en porte que mieux. Mais le concept est le même que dans le roman de Patrick Bauwen : 10 personnes qui ne se connaissent pas a priori doivent se retrouver enfermés et forcés à cohabiter ensemble. Pour pimenter le jeu, chacun cache un lourd secret qu’il ne doit révéler à personne. Alors que la véritable émission qui passe en France se déroule sans anicroche (en fait, je n’en sais rien et je ne veux même pas le savoir), dans le roman, la mécanique s’enraye légèrement dès le départ, avant même le début du jeu. En effet, un psychopathe a conçu un piège machiavélique pour attirer les 10 candidats et les tuer un par un.

     

     

     

    Disons le d’emblée, ce livre est une grande réussite dans le genre thriller macabre. Ecrit d’une manière très visuelle, il peut être comparé aux films gore dont raffole un certain public, auquel je fais partie d’ailleurs. L’ambiance me rappelle sans aucun doute celle de La colline a des yeux (j’ai vu le remake que j’ai trouvé excellent… à mourir de rire : plus c’est gore, plus ça m’amuse… oui, je sais, c’est étrange mais le fait d’avoir vu tellement de slash movies durant ces dernières années m’a peut-être rendu blasée ou cynique, mais ce n’est pas le sujet du jour), c’est-à-dire un huis clos étouffant qui contraste avec l’étendue à perte de vue où se situent les personnages ; enfermés dans un territoire immense, je trouve le paradoxe passionnant et propice aux péripéties les plus folles. Et c’est ce qui arrive à nos pauvres 10 personnages qui vont vivre des journées propres à rendre fous les plus rationnels. Chacun des protagonistes a un passif et un caractère différent, ce qui les rend tous attachants chacun à leur manière, d’autant que des révélations surprenantes et des évolutions sont distillées tout le long. Ambiance lourde et angoissante, personnages facilement identifiables, évènements qui s’enchainent avec une montée vers l’horreur grandissante, tout est réuni pour construire un récit qui tient véritablement en haleine.

     

     

     

    En plus, l’auteur tourne ça de manière intelligente puisque l’intrigue se double d’une réflexion intéressante sur le monde contemporain, le pouvoir des médias, l’abrutissement de la télévision et plus particulièrement de la téléréalité, et l’appât du gain de personnes qui sont prêts à tout et à s’exhiber pour de l’argent. Bon, la fin m’a un tout petit peu déçue car je m’attendais à une grande apothéose avec le compte à rebous approchant de la fin et le nombre de survivants se réduisant à peau de chagrin (je dois vraiment être blasée), mais elle est vraiment surprenante et réellement très maligne avec des éclaircissements sur l’histoire depuis la première page du livre.

     

     

     

    Donc un excellent suspense qui enchantera tous ceux qui aiment les histoires audacieuses, menées tambour battant et de manière très astucieuse, afin de rouler tout le monde dans la farine, personnages et lecteurs compris. Avec Sur ma peau de Gillian Flynn, il est incontestablement l’un des meilleurs polars que j’ai lu depuis le début de la sélection.

     

     

     

    L'Oeil de Caine

    Dazzled par Francesca dans Livres policiers - 2 Messages
    Tags :


    Vos messages

      Super

      J'ai lu le livre dernièrement(je les découvaire grâce à toi d'ailleur).Et j'ai vraiment aimer !!C'est de loin le meilleur polar que j'ai lu!
      J'ai vraiment était surpris par la fin,je n'en revenai juste pas...

      J'ai tout simplement aimer =)
      Merci de me l'avoir fait découvrir =)

      De la part de karinette014, 15 octobre 2008 à 23:29 | | Répondre
    • Salut Karinette!

      Et merci à toi d'avoir lu ce livre, je suis vraiment contente que ça t'ait plus!

      De la part de Francesca, 16 octobre 2008 à 09:22 | | Répondre
    Nouveau commentaire