Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

09 octobre 2011

  • Un employé modèle, Paul Cleave
  • Un employe modele

    Présentation de l’éditeur

    Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres.

    Mon avis

    Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de thriller et je dois dire que ça fait du bien de plonger dans un univers bien glauque, sans espoir, et de réfléchir un peu pendant sa lecture. De plus, le résumé m’a séduite, il m’a fait un peu penser à Dexter, avec un serial killer infiltré dans les forces de police, et qui se fait doubler par un autre meurtrier. Si certains rebondissements ont confirmé mon impression, la personnalité même du narrateur (je n’ose pas dire héros) est assez différente.

    Le roman est écrit à la première personne du point de vue de Joe, et on a donc une plongée totale dans la tête du tueur (ce que l’on sait depuis le départ, le résumé ne spoile rien du tout). Cela est glaçant car les détails, rares au départ, se multiplient au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, et l’auteur ne nous épargne que très peu de chose. Le sang, la violence, la douleur, imprègnent certaines scènes et le fait d’avoir le même regard que le meurtrier ne permet pas de les fuir ou d’éviter de regarder.

    L’effet inverse de cette narration est qu’on ne prend pas de recul au départ sur le personnage même de Joe. On commence par prendre pour argent comptant les faits qu’ils racontent, les pensées qu’il a sur lui-même, les gens qui l’entourent (famille, collègues, femmes), et les victimes. Mais on se rend compte assez tôt heureusement que quelque chose ne tourne pas rond dans la personnalité de Joe, que ce qu’il raconte et pense n’est pas forcément la vérité, et que malgré tout, Joe a un problème (en dehors d’être un assassin bien évidemment). C’est insidieux, cela arrive par petites touches, une phrase discordante, une contradiction par rapport à une réplique précédente. En tout cas, plus j’ai avancé dans le roman, plus je me suis éloignée de Joe et j’ai réfléchi sur les personnages et l’intrigue.

    J’ai trouvé que l’auteur n’allait pas assez loin avec le personnage de Joe. Celui-ci peut très bien être un homme ordinaire, mais ses motivations, son passé sont assez obscurs et on n’a pas beaucoup d’explications sur ces sujets. Cela aurait pu donner un tour plus psychologique à l’histoire, ce que l’auteur n’a pas voulu ou n’a pas pu faire, je ne sais pas.

    En tout cas, l’histoire est assez glaçante, la violence des actes et des pensées ne nous est pas épargnée, même s’il y avait davantage de choses à faire et à exploiter.

    Merci au Livre de Poche et à Livraddict!

    Un employé modèle

    Dazzled par Francesca dans Livres policiers - 2 Messages


    Vos messages

    • J'adore les thrillers!!

      De la part de Cla, 09 octobre 2011 à 12:10 | | Répondre
    • Je n'aime pas du tout les thrillers mais j'aime bien le concept de ce livre qui place le lecteur dans la tête du tueur.

      De la part de Missy, 10 octobre 2011 à 12:04 | | Répondre
    Nouveau commentaire