Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

19 janvier 2012

  • Le dernier vampire, Jeanne Faivre d'Arcier
  • Le dernier vampire

    Présentation de l’éditeur

    Une série de meurtres étranges frappe les laboratoires de l’Inserm à Paris. Les victimes, de brillants hématologues et cancérologues, ont toutes été vidées de leur sang…

    Le capitaine Christine Deroche est chargée de l’affaire et pense tout d’abord mener une enquête de routine, mais elle reçoit bientôt des bouquets de fleurs et des messages mystérieux qui font le lien entre son passé et celui de l’assassin. Puis ses proches disparaissent un à un et la mission tourne au cauchemar.

    Commence alors, pour Christine et son équipe, un voyage dangereux et palpitant, à Paris, Bordeaux et le long de la Garonne, sur la piste d’un meurtrier à la fois victime et bourreau, inquiétant et flamboyant.

    Mon avis

    Ce roman est le dernier volet d’une trilogie initiée par Rouge Flamenco en 1993 et La Déesse écarlate en 1996. On retrouve certains personnages de ces deux premiers romans bien que Le dernier vampire puisse se lire de manière indépendante sans souci de compréhension.

    Je ne connaissais pas Jeanne Faivre d’Arcier avant sa parution chez Bragelonne et comme peut-être beaucoup de gens, le fait qu’elle soit publiée par une maison d’édition que je connais et que j’apprécie influe fortement sur ma motivation pour lire cet ouvrage. Et effectivement, Bragelonne a fait le bon choix avec ce roman proche du polar noir à la française, genre que j'aime, que du roman réellement fantastique même si des éléments paranormaux sont inclus à l’intrigue.

    Christine Deroche travaille à la Brigade Criminelle de Paris et elle a une réputation de flic compétente et tenace. Elle a des adjoints loyaux mais s’entend mal avec son chef. Le milieu de la police est très machiste et rude, ce que dépeint de manière très réaliste Jeanne Faivre d’Arcier, et Christine doit se battre avec les préjugés et l'intolérance. Le langage est violent et cru mais il n’y a pas vraiment de scènes graphiques étonamment.

    Un tueur fou s’en prend à Christine, qu’il confond avec une de ses anciennes victimes, et utilise ses proches pour l’atteindre. Parmi elles, Suzanne, sa meilleure amie. L'enquête policière est menée tambour battant, avec des fausses pistes, de la tension et des rebondissements. Les vies privée et professionnelle de Christine se mêlent, l'impliquant de plus en plus dans ce jeu du chat et de la souris avec le tueur. 

    Nous avons d'ailleurs les points de vue de Christine et du tueur, ce dernier prenant de plus en plus de place. On entre dans sa tête et on l’accompagne jusqu’à se sentir proche de lui, il s’humanise de plus en plus pour le lecteur, cela se ressent dans l’évolution de l’écriture et de ce que l’on sait de l’assassin.

    Jeanne Faivre d’Arcier a effectué un gros travail sur la période historique de la Révolution française qui constitue une part importante du récit, il s'agit d'une deuxième histoire dans l'histoire du roman. L'auteur a planté le décor dans sa région de coeur pour raconter l'histoire des Girondins qui représentent un instant d'histoire très peu mentionné dans les livres et qui est pourtant intéressant.

    Polar, histoire d'amour, roman fantastique, feuilleton historique, Jeanne Faivre d'Arcier mélange les genres avec brio et capte l'attention du lecteur du début à la fin, donnant envie d'un après...

    Le roman sort demain, merci Marie!

    Le dernier vampire

    Dazzled par Francesca dans Livres policiers - 3 Messages


    Vos messages

      bonjour Fran je suis comme toi j'aime qu'un livre est tout un melange de genre. Alors merci Marie aussi.
      A+

      De la part de ana, 20 janvier 2012 à 10:10 | | Répondre
    • Je ne connais pas du tout, trilogie à découvrir, donc =)

      De la part de Cla, 20 janvier 2012 à 20:13 | | Répondre
    • alors je vais attendre la sortie des trois car avec tous les livres qui ont une suite et qu'il faut attendre la sortie la liste s'allonge.

      De la part de ana, 22 janvier 2012 à 10:13 | | Répondre
    Nouveau commentaire