Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

11 septembre 2012

  • Throne of Glass, Sarah J Maas
  • Throne of glass

    Présentation de l’éditeur

    When magic has gone from the world, and a vicious king rules from his throne of glass, an assassin comes to the castle. She does not come to kill, but to win her freedom. If she can defeat twenty-three killers, thieves, and warriors in a competition to find the greatest assassin in the land, she will become the King’s Champion and be released from prison.

    Her name is Celaena Sardothien.

    The Crown Prince will provoke her. The Captain of the Guard will protect her.

    And a princess from a foreign land will become the one thing Celaena never thought she’d have again: a friend.

    But something evil dwells in the castle–and it’s there to kill. When her competitors start dying, horribly, one by one, Celaena’s fight for freedom becomes a fight for survival–and a desperate quest to root out the source of evil before it destroys her world.

    Mon avis

    Après avoir lu les novellas qui constituaient pas seulement une introduction mais carrément un roman de l’histoire de Celaena, j’étais impatiente de lire le roman. Force est de constater que la jeune Assassin n’a pas changé de caractère. Même dans l’adversité, elle tient tête et ne rompt pas. Pourtant, il y a moins d’action que j’aurai pu le penser en lisant le résumé.

    Le roman prend comme trame la compétition pour trouver le Champion du Roi d’Adarlan. Chaque noble a son candidat, et Celaena, 18 ans, est extirpée des mines de sel d’Endovier où elle était prisonnière depuis un an pour être la candidate du Prince héritier. Il s’agit de la seule femme, et comme elle participe sous un faux nom, personne ne la reconnait et presque tout le monde la sous-estime. Et ça, Celanea, ça l’agace profondément. En effet, malgré un an d’humiliation, de privations et de souffrances, elle est toujours aussi arrogante et sûre de sa supériorité. Mais elle cache une vulnérabilité après son histoire avec Sam, qui est évoqué à plusieurs reprises, et qui donne un ton mélancolique quand on a lu les novellas avant. La jeune fille ne fait pas un grand bond dans mon affection mais les épreuves qu’elle a traversées me rendent plus compatissante. Elle a une personnalité forte et courageuse et j’ai admiré certains de ces passages de bravoure, que ce soit en combat ou en paroles. Elle ne se soumet jamais.

    Cela n’empêche pas Celaena d’aller de l’avant. Elle est prise dans un triangle amoureux entre Dorian, le Prince héritier, et Chaol, le Garde du Roi. Tous deux sont amis mais rivalisent dans le cœur de Celaena, bien que rien ne soit possible du fait de sa véritable identité. Elle se fait également une amie en la princesse Nehemia. Elle finit même, entre deux épreuves du concours, à tenter de résoudre une série de meurtres dans le château de verre qui frappe les candidats.

    Avec tout ça, Celaena oublie vite la perspective d’être libre (elle ne cherche pas du tout à s’enfuir mais à gagner le concours, puis servir le Roi pendant 4 ans pour gagner sa liberté dans les règles). On oublie surtout les épreuves du concours tellement elles sont survolées. En découvrant ce livre, je m’attendais à plonger dans une série d’épreuves les plus folles et dangereuses, à faire monter le suspense, à des alliances et des trahisons entre les candidats, et à beaucoup de rebondissements et de péripéties. L’auteur a préféré se concentrer sur les intrigues politiciennes et la magie Fae qui a été bannie du royaume d’Adarlan après les conquêtes du Roi.

    On passe alors très rapidement sur les épreuves, on en vit certaines sur quelques pages, d’autres sont carrément résumées à une seule phrase. C’est vraiment dommage car on aurait pu s’attarder sur les capacités de Celaena et donner du rythme au livre. Au lieu de ça, on a un gros ventre mou au milieu du récit avec les recherches infructueuses de Celaena alors que les meurtres se poursuivent, sur fond de rivalité amoureuse entre Chaol et Dorian.

    Au-delà des épreuves du concours pour lesquelles on voit donc peu du talent d’Assassin de Celaena, l’aspect fantasy se révèle dans des manifestations magiques particulières et l’intervention des faes et des légendes du royaume. L’univers est intéressant et complexe, j’espère qu’on en verra davantage par la suite, car il y a baleine sous gravillon par rapport au passé de Celanea…Malgré le manque d’action, l’univers du royaume d’Adarlan est agréable à suivre, cela change du monde d’assassins des novellas, ceux qui aiment cette ambiance de complot, d’hypocrisie et de rébellion, bref la vie de château, se régaleront car Sarah J Maas s’est bien fait plaisir à développer cet aspect.

    Mais avec tout ça, l’intrigue n’avance pas, et heureusement qu’il y a la personnalité hautaine mais franche de Celaena et les personnages de Chaol et de Dorian qui donnent une touche de romance à cette histoire dure. Dorian et Chaol ont deux caractères totalement opposés. Le premier est le Prince héritier, habitué à tout avoir, même les femmes, il est condescendant, voire arrogant, tout n’est qu’un jeu mais il se révèle plus vulnérable, notamment face à son père qu’il hait. Le second est plus discret, il est droit et loyal, courageux et garde toujours un œil sur Celaena pour la sécurité de tous. Mais tous deux éprouvent des sentiments à son égard, même si Chaol ne se l’avoue pas, et est donc plus en retrait par rapport aux tentatives de séduction de Dorian. J’ai beaucoup aimé la relation entre les 3 personnages, surtout qu’on a régulièrement leurs points de vue et qu’on comprend presque malgré eux la naissance de leurs sentiments. Chacun des 3 a ses failles et sa fragilité.

    Ce premier tome est très solide, avec un univers complexe et intéressant, qui donne envie d’explorer plus profondément le domaine des romans de fantasy, une héroïne charismatique et une intrigue riche en détails. Certains épisodes évoqués par Celaena renvoient aux novellas, mais il n’est pas indispensable de les lire avant d’entamer le roman, même si cela donne une expérience différente à la découverte de cette histoire. Il manque juste la pointe d’action que j’attendais pour qu’il soit parfait. Sans cela, il est quand même excellent, et je lirai la suite avec grand plaisir.

    Throne of Glass (couv US)
    Throne of Glass (couv UK)

    Le roman sort le 5 septembre en France sous le titre Keleana l'assassineuse (précommande Amazon.fr)

    Keleana

    Dazzled par Francesca dans Livres jeunesse - 3 Messages
    Tags : ,


    Vos messages

      Coucou

      Il a l'air top comme livre !! L'héroine n'a pas l'air plate et sans saveurs Par contre du coup il faut avoir lu les nouvelles avant non ? Tu as le titre exact ? c'est sortit en VF ou c'est encore un livre super qui n'existe qu'en VO ? ^^

      Merci Fran d'allonger la liste des livres que je dois lire xxD

      De la part de marion86, 11 septembre 2012 à 07:55 | | Répondre
    • Rho tu ne lis pas mes chroniques jusqu'au bout, la dernière phrase répond a ta question!
      Pour les nouvelles, elles ne sont pas indispensables en soi mais permet d'avoir une expérience plus profonde de l'histoire comme disent si bien les américains.

      De la part de Francesca, 11 septembre 2012 à 09:33 | | Répondre
    • Oh la la désolé...j'ai lu deux fois pourtant...mais trop vite. -_-"

      Bon faut que je rajoute tout ça à ma liste de lecture...

      Merci encore Fran !

      De la part de marion86, 12 septembre 2012 à 07:47 | | Répondre
    Nouveau commentaire