Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

15 septembre 2012

  • Troubles, Claudine Desmarteau
  • Troubles

    Présentation de l’éditeur

    «Trop de monde. Trop de fumée. Trop d'alcool. Trop de gens défoncés qui te marchent sur les pieds en titubant. Lassitude. Fatigue. Envie de tout lâcher, de me laisser porter par les ondulations des corps qui gesticulent autour de moi.»

    De soirées au goût amer de bière, en fêtes au goût âpre de vodka, une bande de lycéens traîne la mélancolie de ses dix-sept ans.

    Dans un monde qui vacille, Camille cherche son salut dans la force de son amitié pour Fred et dans sa passion pour le cinéma.

    Mon avis

    Le style de l’auteur est particulier. Ce n’est pas dans l’action qu’elle se concentre ni sur les sentiments mais sur les mots et les faits, les petits détails. Cette profusion de texte bien serré désarçonne, tout le monde ne peut pas adhérer. J’avoue être adepte d’une lecture facile et fictionnelle, donc cela m’a un peu décontenancée. Dans ce roman, la vie de lycéens désœuvrée est douloureusement réaliste. Ce ne sont pas des anges, bien au contraire, la lâcheté et la méchanceté sont banals, tout comme la drogue et l’alcool. Comme les personnages, on ne sait pas pourquoi on est là ni où on va, on se contente de contempler leur vie au quotidien.

    Camille est une passionnée de cinéma d’auteur, elle voit la vie à travers les films qu’elle visionne, des longs-métrages indépendants, connus mais exigeants. Sa culture cinématographique (ou plutôt celle de l’auteur) est impressionnante pour moi qui encore une fois est davantage portée sur les blockbusters que les films du festival de Cannes.

    Peut-être sont-ce cette culture ou encore ce style qui me fait penser aux romans de la littérature générale qui m’ont surprise mais cela a créé un écart entre le texte et moi durant ma lecture, ce qui ne m’a pas permis d’accrocher au récit ou d’avoir de la sympathie pour les personnages. J’ai ressenti un ton froid et distant, alors que leurs existences partent peu à peu à la dérive. Rien ne prépare pourtant au déchainement inattendu de la fin et qui fait ouvrir grand les yeux alors qu’on était un peu assoupi de l’atmosphère brumeuse du livre. Je ne sais pas si c’était le but mais ce roman m’a tout simplement déconcertée.

    Troubles

    Dazzled par Francesca dans Livres jeunesse - 2 Messages


    Vos messages

    • Ce n'est pas trop mon style de lecture non plus (même si je suis curieuse de tout en matière de lecture au grand désespoir de ma PAL ^^)

      De la part de Lillyblue, 17 septembre 2012 à 19:32 | | Répondre
    • Mdr je ne sais pas si tu vas aimer ou pas, c'est vraiment particulier comme style.

      De la part de Francesca, 17 septembre 2012 à 20:57 | | Répondre
    Nouveau commentaire