Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

09 mai 2013

  • Coup de foudre à Austenland, Shannon Hale
  • Couverture-Austenland_HD

    Présentation de l’éditeur

    Jane Hayes est une jeune New Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession secrète pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l’adaptation de la BBC de Pride and Prejudice. Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant : aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison. Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de 3 semaines dans un centre chic pour les Austen-addicts, les fantasmes de Jane impliquant une rencontre fortuite avec un héros tiré tout droit de l’époque de la Régence deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser Jane de son obsession pour lui permettre de rencontrer un vrai Mr. Darcy ?

    Mon avis

    Je pensais que ce serait une comédie romantique sympa avec une belle histoire d’amour à la Orgueil et Préjugés, car moi aussi je suis une grande fan de Jane Austen, et plus particulièrement de Mr Darcy, et moi aussi j’ai adoré la minisérie BBC avec Colin Firth. Néanmoins, ce roman est une chick lit assez superficielle qui ne va pas assez loin dans la réflexion sous couvert de l’assouvissement d’une passion frisant à l’obsession et qui handicape la vie réelle.

    Je me suis donc bien amusée au départ à suivre cette femme fan de Jane Austen, ayant dévoré les romans et les DVD de nombreuses fois. Par contre, j’ai commencé également à être un peu gênée qu’elle en ait honte, jusqu’à en planquer les DVD dans son appartement. Je ne vois pas le problème, ce ne sont pas des films porno ou quoique ce soit de ce style.

    J'ai été très curieuse de découvrir Austenland, un lieu insolite, je pensais qu’il s’agissait d’un lieu où on se divertit en s’habillant et en se comportant comme à l’époque de l’auteur pour rire. Mais alors qu’on découvre de plus en plus l’envers du décor, j’ai assez déchanté et j’ai finalement trouvé pathétique ces femmes qui souhaitent vivre leur fantasme à fond en oubliant que ce n’est pas la réalité. Comprenez-moi bien, j’ai déjà fait des conventions et les jeux de rôles ou les cosplay m’ont toujours fasciné. Mais on sait tous qu’il s’agit d’un jeu justement et qu’on est dans un rôle. J’ai l’impression que dans Austenland, les frontières sont plus brouillées, on ne sait pas vraiment qui sont les acteurs et s’ils jouent ou s’ils sont sincères dans leurs paroles et leurs actes, ce qui est gênant.

    Jane illustre parfaitement ce problème en étant mal à l’aise dans ce contexte, n’arrivant pas à s’adapter à son rôle, à la fois en sachant que c’est pour de faux et à la fois en voulant quand même vivre à fond son fantasme. Elle finit quand même par développer de vrais sentiments et se contente de faux semblants de la part des autres, car elle a soif d’amour, c’est dommage. Je n’ai pas trop ri, j’ai eu plutôt pitié d'elle et de ses réactions parfois puériles, même si elle relève un peu la tête vers la fin.

    J’ai donc trouvé le roman bancal, à faire croire que le contexte est réel, alors que tout est factice, à part les participantes prises à leur propre rêve, entre fiction et réalité, l'ambiance était très bizarre. L’histoire est très légère car l’auteur ne cherche pas à réfléchir sur les raisons pour lesquelles ces femmes viennent à Austenland, alors que solitude, la volonté de vivre un fantasme au lieu de se confronter au réel, qui les animent sont intéressantes à explorer.

    Du coup, la romance que je croyais être le centre de l’histoire est développée subtilement mais se précipite dans une fin hautement rocambolesque et presque ridicule, qui ne m’a pas fait adhérer à leur histoire malheureusement. Le roman est très court, avec un espèce de huis clos dans Austenland, de nombreuses références aux œuvres de Jane Austen et de la littérature romante, et beaucoup de moments superficiels sans explorer les motivations derrière. Je n’ai pas réussi à prendre le roman à la légère ou au second degré, ce qui était peut-être le but de l’auteur. Nul doute que le film, produit par Stephenie Meyer, qui sortira le 16 août aux Etats Unis, appuiera davantage sur la comédie romantique que j’attendais, enfin j’espère.

    Le roman sort demain.

    Coup de foudre à Austenland

    Dazzled par Francesca dans Livres - 2 Messages


    Vos messages

    • Dommage parce que le sujet pouvait donner de bonnes choses!

      De la part de Cel-yn, 10 mai 2013 à 19:06 | | Répondre
      • Oui je suis déçue, mais j'avais vu les avis mitigés ça m'avait mis la puce à l'oreille...

        De la part de Francesca, 10 mai 2013 à 20:56 | | Répondre
    Nouveau commentaire