Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

22 juillet 2014

  • Nos étoiles contraires, Josh Boone
  • Nos etoiles contraires

    Synopsis

    Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer. Nos étoiles contraires, d’après le best-seller de John Green, nous entraîne dans une histoire d’amour folle, drôle et surtout pleine de vie.

    Mon avis

    Le roman de John Green a été un phénomène auprès des lecteurs dans le monde entier. J’ai aimé le roman mais il ne m’a pas non plus retourné la tête, et comme je n’aime pas les histoires à faire pleurer (surtout la fin), j’étais un peu réticente à aller voir le film. Mes doutes se sont néanmoins dissipés, et même si l’émotion était bien là, ce n’étaient pas les grandes eaux heureusement.

    Le film suit fidèlement la trame du livre, on sent même que les acteurs ont déclamé mot à mot certains passages du roman. Il y a toutefois quelques détails mineurs que j’ai retenus de ma lecture et qui n’ont pas été exploités dans le film (comme le devenir de la petite amie d’Isaac, le meilleur ami de Gus, ou encore la toute fin), mais ça ne m’a pas gêné.

    L’équilibre est réussi entre légèreté, romantisme, humour, gravité et tristesse, selon les épreuves que subissent les personnages. Certains moments avec Isaac sont très drôles, et on se surprend à rire, l’amusement étant parfois mêlé aux larmes. Je ne connaissais pas Nat Wolff, l’acteur qui l’interprète, mais il est excellent. Je dois avouer avoir été énormément touchée par les parents des deux adolescents : voir son enfant s’étioler de jour en jour sans aucune chance de survie et ne pouvoir rien y faire doit être intolérable et mon entière compassion leur est adressée.

    L’évolution entre Hazel et Gus est très romantique, c’est ça que j’apprécie dans les romans YA, avec des personnages tendres et courageux, et un premier amour naissant avec lequel (presque) tous les espoirs sont permis et on peut littéralement aller au bout du monde. J’avais un peu peur de voir Shailene Woodley et Ansel Egort ensemble alors que je les avais vu quelques mois auparavant dans Divergente et si je n’étais pas trop convaincue à la base, je dois dire qu’ils m’ont complètement fait oublier Tris et Caleb après quelques minutes de film, et ils ont su me toucher, ils sont trop choux tous les deux ! Shailene Woodley a bien fait passer ces problèmes respiratoires tout le long du film, et on assiste à la même douleur qu’elle doit éprouver à chaque geste, et la scène dans le musée Anne Frank est déchirante. La caution cinématographique vient de William Dafoe qui joue un auteur particulièrement grincheux.

    La dernière partie du film ne verse heureusement pas dans le pathos comme cela pourrait l’être vu la dureté du récit dans le roman. Une partie de la souffrance des personnages nous est épargnée, mais cela ne retire en rien à l’émotion que l’on ressent à travers les peurs, les espoirs et le choc face aux drames qui attendent Hazel et Gus. J’ai eu la gorge nouée mais je n’ai pas eu à sortir de mouchoir, ouf !

    C’est une très belle et respectueuse adaptation du roman de John Green, et l’émotion est bien au rendez-vous. Le film m’a bien entendu rendu triste mais m’a bizarrement donné aussi de l’émotion positive face à l’amour intense d’Hazel et Gus, transcendés par l’urgence de vivre leur vie pleinement face à la menace imprévisible de la mort.

    Le film sort le 20 août, merci Constance!

    Dazzled par Francesca dans Films et Séries - 8 Messages
    Tags :


    Vos messages

      ouah magnifique rien que la BA me fait monter les larmes aux yeux ! mais aussi sourire. Ce film m'a l'air de donner une belle leçon de la vie. J'irai le voir.
      Merci pour ta belle critique !

      De la part de melo69, 22 juillet 2014 à 10:31 | | Répondre
      • Merci! Il est franchement très bien.

        De la part de Francesca, 22 juillet 2014 à 14:16 | | Répondre
    • Je l'attendais avec impatience et sayé, je l'ai vu le jour de sa sortie. Je n'ai pas pu résister. Je n'ai pas pleuré, mais je dois dire que ça chamboule.

      Petite réflexion en lisant l'article qui est sortie toute seule de ma bouche "oh merde c'est Caleb!!!" ^^Je dois dire que je ne m'en étais même pas rendu compte. et pourtant d'habitude j'ai le nez pour reconnaître les acteurs vu ailleurs.
      Je n'avais pas du tout accroché à son personnage de Caleb. Mais en tout cas dans se rôle la, il brille. Très drôle, touchant, émouvant. Il vous fait passer par toutes les émotions ce film. En tout cas ce film m'a fait changé d'avis sur cet acteur. Bon film à voir (avec des mouchoirs pour les plus sensibles). Bonne leçon de vie.

      De la part de angel45320, 20 août 2014 à 18:28 | | Répondre
      • Je n'ai pensé qu'à ça au début, mais on oublie vite Caleb en effet ^^

        De la part de Francesca, 21 août 2014 à 08:51 | | Répondre
    • Je l'ai vu en avant première vendredi dernier. La salle était pratiquement pleine. J'ai beaucoup pleuré et je n'étais pas la seule ! Toute la salle pleurait ! Je n'avais jamais entendu ça ! Malgré tout je trouve que ce film laissé vraiment un sentiment positif : il faut profiter de la vie et des êtres autour de soi.

      De la part de zaza, 20 août 2014 à 20:17 | | Répondre
      • Il va faire de très beaux scores je pense.

        De la part de Francesca, 21 août 2014 à 08:51 | | Répondre
        • pareil j'ai entendu plusieurs personnes choqué qu'il y ai tant de monde dans la salle pour voir le film^^ "Je pensais pas qu'il y aurai autant de monde pour voir se film"

          De la part de angel45320, 21 août 2014 à 22:03 | | Répondre
    • Je suis allée le voir samedi, et j'ai pleuré tout le long.
      Je n'avais pas voulu le lire, mais maintenant ça m'obsède !!!
      Je savais que je connaissais Gus, mais je ne me rappelais pas d'où, alors ça ne m'a pas choqué. C'est ce matin que j'ai eu une révélation et que j'ai réalisé que c'était Caleb.
      Ce film est vraiment touchant, et donne à réfléchir. J'arrête pas de penser à cette phrase "Vivre malgré la douleur", je la trouve "belle".

      De la part de Lilie, 27 août 2014 à 09:22 | | Répondre
    Nouveau commentaire