Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

06 mars 2015

  • Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons, Emily Blaine
  • Les filles bien

    Présentation de l’éditeur

    Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple...

    Mon avis

    Comme toujours, Emily Blaine réussit à m’embarquer dans son univers dès le début grâce à un style fluide et très plaisant à lire. J’ai été transportée dans ce monde de paillettes et de faux-semblants de Los Angeles, puis dans le petit village de Soledad que j’ai adoré (pour des vacances, pas pour y vivre, j’ai besoin de la trépidation urbaine pour ma aprt).

    Emily Blaine est très forte pour dépeindre des héros à la fois sexy, alpha mais aussi tendres et vulnérables quand il le faut, et Garrett m’a fait craquer avec son attitude cool de surfer, droit dans sa tête et dans ses bottes, et qui est complètement honnête et franc avec lui-même et les autres. C’est très rafraichissant et contrairement à Abby, l’héroïne, la lectrice n’a aucun doute sur la marche à suivre pour arriver au happy end ^^ Abby m’a également été très sympathique, avec sa volonté et sa fragilité qui se cache derrière, tous ses doutes qui surgissent lorsqu’elle doit se révéler à Garrett et à elle-même.

    Le début du roman est très rythmé et agréable à suivre, les dialogues sont vifs, les situations tour à tour amusantes ou tendues, bref on se régale. La relation entre Garrett et Abby fait des étincelles et chargée de tension sexuelle, caliente ! J’ai néanmoins trouvé que l’évolution des sentiments était un peu précipité dans sa dernière partie, et que l’histoire était un peu trop mélodramatique lors d’une certaine soirée, mais le récit est très bon dans l’ensemble.

    J’ai eu plein de références dans la tête quand j’ai lu le résumé puis le livre : Scandal, L’homme le plus sexy de Julie James ou encore Fifty Shades of Grey (oui oui). C’était drôle de voir certaines situations ou dialogues qui m’ont fait penser ça, mais cela n’a pas pollué mon appréciation de l’histoire.

    Parce qu’Emily Blaine pense à moi quand elle écrit sur la bouffe, dans la plupart de ses romans, mention spéciale au chien prénommé Donut et aux enchilladas avec ou sans poivrons (ça me donne faim à l'heure où j'écris) ! Même quand il n’y a pas trop de nourriture dans le contexte, il y a quand même un animal prénommé d’après une pâtisserie… :)

    Le court roman (180 pages) sort aujourd'hui en ebook chez HQN, merci Mélanie!

    Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons (ebook)

    Dazzled par Francesca dans Livres - 3 Messages
    Tags :


    Vos messages

      Il me tente bien, tout à fait le genre de petite histoire qui me plait.

      De la part de Cel-yn, 07 mars 2015 à 12:35 | | Répondre
      • Je trouve qu'il est un peu cher en ebook vu le peu de pages mais bon.

        De la part de Francesca, 08 mars 2015 à 10:26 | | Répondre
    • Ton Avis hilarant ainsi que trépidant ma donner faim ! Non bien sur pas de bouffe ^^ sa serait vraiment pas mon genre du tout ( ... bon ok si !) mais j'ai bien envie de le lire celui ci ^^ si jamais tu a le temps et l'envie surtout de passer voir mon propre blog littéraire qui commence a peine je doit l'avouer j'en serait très heureuse ! celui ci se prénomme Les Chroniques d'Affi' et y a une pages du même nom si jamais je dit bien en tout cas je pense continuer mon petit tour de ton antre !

      De la part de Affinis Ges, 08 avril 2015 à 16:26 | | Répondre
    Nouveau commentaire