Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

18 janvier 2016

  • The Revenant, Alejandro Gonzàlez Iñárritu
  • The Revenant

    Synopsis

    Dans une Amérique profondément sauvage, le trappeur Hugh Glass (Leonardo DiCaprio) est sévèrement blessé et laissé pour mort par un traître de son équipe, John Fitzgerald (Tom Hardy). Avec sa seule volonté pour unique arme, Glass doit affronter un environnement hostile, un hiver brutal et des tribus guerrières, dans une inexorable lutte pour sa survie, portée par un intense désir de vengeance.

    Mon avis

    Ce film mérite de nombreux superlatifs à plusieurs niveaux !

    Le réalisateur a fait un boulot magnifique sur le cadrage des paysages rudes et sublimes de l’Amérique profonde. Cela pourrait paraitre rébarbatif pour certains, mais pour ma part, j’ai adoré ces plans et la lumière qui s’en dégage, c’est un bel hommage à ces décors naturels. Mais la nature aussi belle soit-elle est aussi dangereuse et sans pitié pour les hommes, et en particulier pour Glass, le héros de cette épopée, interprété par un Leo à son plus haut niveau.

    C’est simple, je ne pense pas qu’il puisse faire davantage que dans ce film qui a dû être un véritable chemin de croix à tourner, et s’il ne gagne pas un Oscar pour ce rôle, ce serait une véritable injustice et il ne l’aura jamais (à part un Oscar d’honneur dans 30 ans !). Seul l’avenir nous le dira, mais contrairement aux années précédentes, je suis à fond derrière lui et je le sens bien !

    Si notre cher Leo fait un énorme abattage dans ce film, il est important d’évoquer Tom Hardy qui livre également une très belle performance en méchant de l’histoire. J’ai également retrouvé dans le film Will Poulter que j’avais déjà remarqué dans Le Labyrinthe en Gally, et qui est encore une fois bon dans son rôle.

    Il s’agit donc d’un film sur la vengeance qui est simple sur son idée de départ, mais qui est sublimement traitée par le réalisateur. Au-delà de la prestation physique, l’émotion est omniprésente et j’ai été prise aux tripes par le parcours de Glass. Il y a des scènes poignantes qui m’ont remué et j’ai senti la tension tout le long, concernée comme j’étais par ce qui allait se passer pour lui. (Ça change de l’absence de stress de Seul sur Mars…) C’est beau et violent à la fois, parfois gore (j’ai grimacé certaines fois).

    Le film est long, plus de 2h30, et il y a quelques longueurs, mais c’est davantage du aux petits délires mystiques du réalisateur qu’à l’intrigue elle-même. En effet, l’Amérique étant l’Amérique, je ne sais pas pourquoi il y a toujours une référence religieuse dedans, sur la vengeance et Dieu, mais cela donne lieu à des scènes métaphysiques qui m’ont un peu fait les yeux au ciel.

    Ce film a une réelle dimension épique, porté par une superbe réalisation qui n’oublie pas l’émotion poignante et qui place le spectateur au cœur de l’histoire, aux côtés du personnage principal, transcendé par un Leo au sommet.

    The Revenant sort le 24 février 2016 en France, merci Constance!

    Dazzled par Francesca dans Films et Séries - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire