Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

09 juin 2016

  • Rencontre avec Ruta Sepetys à Paris pour Le sel de nos larmes
  • SAM_4079

    Babelio et Gallimard avaient organisé une rencontre avec Ruta Sepetys à l'occasion de la sortie de son nouveau roman, Le sel de nos larmes. Nous avons pu recevoir le livre en avance afin de le lire et de pouvoir lui poser des questions.

    Quand Ruta a fini d'écrire son premier roman, Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, qui traitait des lituaniens envoyés dans les goulags russes lors de la seconde guerre mondiale, la cousine de son père lui a parlé du paquebot Wilhelm Gustloff, sur lequel elle était censée embarquer. En tant que fille d'un réfugié lituanien, cette histoire de guerre mais également d'exil lui a fortement parlé, et elle a décidé de faire des recherches dessius et d'écrire cette histoire.

    Ses livres sont publiés en jeunesse en France, mais ce n'est pas le cas partout. En effet, Le sel de nos larmes est sorti en littérature générale dans 25 pays, dont l'Italie ou la Croatie, et dans les deux genres aux Etats-Unis où elle est un auteur transverse. Elle pense que ses histoires peuvent toucher tout le monde.

    SAM_4082

    C'était très important pour elle de rester fidèle à l'Histoire mais aussi aux victimes et aux survivants. Joanna est inspirée d'une survivante qu'elle a rencontrée, qui était aussi infirmière ; Emilia représente tous les Polonais qui ont été sacrifiés lors de la guerre ; le Petit Garçon Perdu était le père de Ruta, et Alfred s'est inspiré de ses recherches sur Hitler adolescent. Le personnage du coordonier poète est son préféré : il a été créé lors d'un book tour en Italie, lorsqu'elle a vu une unique paire de chaussures dans une vitrine à Rome. Lorsqu'elle a demandé ce que c'était à son éditrice, celle-ci lui a dit que c'était le fabricant de chaussures le plus célèbre d'Italie et que ces chaussures, c'était de la poésie. Cette anecdote l'a inspirée et elle est rentrée à son hôtel pour esquisser ce personnage. Elle a ensuite acheté plein de chaussures usées dans les friperies, ce qui a rendu son mari fou, et a raconté une histoire pour chaque paire.

    Après avoir écrit Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre, elle n'a pas réussi à se sétacher de ses personnages, et elle se dit que c'est peut-être immature, mais elel voulait les retrouver, et a donc placer un personnage dans Le sel de nos larmes (Lina), et a donc fait un lien entre les deux romans.

    SAM_4084

    Après 40 minutes de discussions, Ruta nous a montré en exclusivité le premier teaser de Ashes in the snow, le film adapté de Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, qui est en train d'être tourné et qui sortira en 2017. Cela m'a tiré des frissons et presque les larmes aux yeux! Nous n'avons pas eu le droit de filmer ou de prendre des photos car c'est encore top secret.

    IMG_2207

    J'ai été ravie que Ruta m'ait reconnue. En effet, je l'avais rencontrée à chaque sortie de ses romans. On a un peu parlé du film, je lui ai dit que j'espérais que le film sortirait en France, et elle m'a confié qu'il serait vendu à Cannes l'an prochain donc elle croisait les doigts.

    Merci à Babelio, Gallimard Jeunesse et bien entendu Ruta Sepetys, toujours aussi passionnante et adorable, pour cette belle rencontre!

    Dazzled par Francesca dans Evènement - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire