Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

04 janvier 2017

  • Carry On, Rainbow Rowell
  • Carry On

    (Page Pocket Jeunesse)

    Présentation de l’éditeur

    Une histoire d’amour profondément émouvante et complètement envoutante dans un univers effrayant de monstres et de fantômes… Un cocktail aussi surprenant que captivant !

    Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue…

    Mon avis

    Je ne suis pas une fan de Rainbow Rowell, je n’ai aimé qu’Eleanor & Park, aussi publié chez PKJ, et je n’avais pas apprécié Fangirl, même si la fanfic qu’écrivait l’héroïne et dont on avait des extraits m’avait intriguée. Donc quand j’ai appris qu’il sortait et que l’enthousiasme de Marie, la community manager de l’éditeur, était sans commune mesure, je me suis lancée, portée par tous les avis dithyrambiques. Je précise également que je ne suis pas une fan de Harry Potter, et encore moins une puriste donc. Ca a son importance.

    Ce roman est donc un livre qui a l’air d’une fanfiction de Harry Potter, qui serait un huitième tome de la saga (il est sorti en 2015 aux Etats-Unis, soit bien avant L’Enfant maudit). Dans cette histoire, les personnages sont en huitième année dans l’école de magie, et ont déjà vécu de nombreuses péripéties dans la lutte contre le méchant Hundrum qui s’attaque aux sorciers. On ne retrouve donc que des références à la saga originelle, des personnages aux décors, en passant par les évènements, mais modifiés à la sauce de l’auteur. Mais comme la fanfic n’a pas été écrite pour les années précédentes, on n’a que des rappels des évènements passés, et même si on n’est jamais perdu dans l’histoire, j’aurai aimé avoir l’histoire en entier, et davantage de descriptions.

    Le livre souffre donc d’un trop long démarrage : 250 pages sur un total de 600 pages, un pavé ! La mise en place de l’univers est plus compliquée et le manque d’action se fait sentir au début. Mais portée par mon entêtement et mes doutes sur la raison des éloges sur ce roman, je me suis accrochée et je dois dire que cela s’améliore vraiment avec l’arrivée de Baz. Baz est le colocataire et l’ennemi juré de Simon. C’est aussi mon personnage préféré car complexe et sarcastique. Avec lui arrivent l’action et le rythme, et mon intérêt.

    Il reste cependant des longueurs, notamment à cause de l’alternance des points de vue entre les personnages et l’aller-retours entre le passé et le présent. Je dois avouer qu’Agatha m’a particulièrement ennuyée et qu’elle est un personnage complètement inutile pour moi, alors que Pénélope, la meilleure amie de Simon, aurait mérité d’être davantage développée car plus drôle. J’ai été satisfaite de la résolution de l’histoire, mais ce n’est pas vraiment une romance comme présentée, car cet aspect est secondaire dans le récit.

    Je suis déçue par rapport à tout ce que j’ai pu en entendre, et j’ai trouvé que la longueur n’a pas servi à l’histoire qui aurait être plus condensée et efficace. Mais ceci n’est que mon avis :)

    Le roman sort demain, le 5 janvier, merci Marie et désolée de ne pas partager ton enthousiasme :(

    Carry On

    Dazzled par Francesca dans Livres jeunesse - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire