Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

21 février 2017

  • Logan, James Mangold
  • Logan

    Synopsis

    Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine.

    Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

    Mon avis

    Je n’avais pas vu une seule seconde ni lu de synopsis avant de voir le film, donc c’est peu de dire que ce fut une surprise totale, et une bonne ! J’ai vu tous les X-Men, mais je dois dire que les derniers ne m’avaient pas vraiment convaincue car calibrés dans un moule réchauffé. Et là, après un Deadpool sortant des sentiers battus par son irrévérence mais dont je lui reproche de se finir de manière trop hollywoodienne, Logan nous met une claque monumentale avec sa noirceur et sa violence. Plusieurs genres se croisent pour ce film qui ne ressemble en rien des derniers Marvel. Entre un road-trip, le western (avec de belles références) et une vibe de film d’horreur avec des scènes bien creepy et gore, c’est un pur bonheur.

    Le futur est donc bien sombre pour les mutants qui sont traqués et à la limite de l’extinction. Les étendues désertiques, les barbelés, les militaires contrôlant la frontière et les fugitifs cherchant à monter encore plus au nord forment un réalisme saisissant dans la situation américaine aujourd’hui. Un drame est arrivé entre le gap de la franchise des X-Men et ce film, et mon cerveau carbure depuis pour imaginer ce qui s’est passé et ce que les autres mutants sont devenus.

    Wolverine est vieillissant, usé, désabusé, un vrai héros crépusculaire à la Clint Eastwood, qui va livrer son ultime combat lorsqu’une petite fille entre dans sa vie de la manière la plus brutale. Hugh Jackman est épatant dans ce film, sa force brute et sa rage ressortent de manière spectaculaire, bien plus que dans les autres films de la franchise. Ici, ce n’est pas vraiment le super héros qui ressort, mais son humanité dans toute son imperfection.

    A côté de lui se tient la révélation du film, Dafne Keen, 12 ans, qui éclabousse tout le monde à la fois par sa maitrise des scènes d’action que pour les émotions qu’elle interprète, entre l’adolescente rebelle, la petite fille perdue et la mutante impitoyable. La première scène où on découvre ce dont elle est capable de faire m’a fait réagir avec force. La violence marque le film de bout en bout, des scènes de massacre s’enchainent, âmes sensibles s’abstenir, vraiment. Je ne sais pas si le film est interdit à une certaine tranche d’âge, je n’ai pas trouvé d’infos dessus, mais je l’interdirai bien aux moins de 16 ans car c’est bien sanglant, et certaines scènes m’ont énormément fait penser à des films d’horreur (des gosses avec des pouvoirs, une maison isolée à côté d’un champ de maïs…).

    L’héritage est passé avec fougue et humour (car oui, on rit aussi à plusieurs reprises), nous avons une nouvelle génération de mutants, et j’espère que la Fox continuera cette franchise dans la même veine, en restant fidèle à l’univers, mais en modernisant le film de super-héros en lui apportant une vraie humanité.

    Logan sort la semaine prochaine, le 1er mars, merci Constance et la Fox qui nous a régalé en Corona, Tequila et chips guacamole et salsa! :)

    Dazzled par Francesca dans Films et Séries - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire