Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

04 octobre 2017

  • Without Merit, Colleen Hoover
  • Without Merit

    Présentation de l’éditeur

    Not every mistake deserves a consequence. Sometimes the only thing it deserves is forgiveness.

    The Voss family is anything but normal. They live in a repurposed church, newly baptized Dollar Voss. The once cancer-stricken mother lives in the basement, the father is married to the mother’s former nurse, the little half-brother isn’t allowed to do or eat anything fun, and the eldest siblings are irritatingly perfect. Then, there’s Merit.

    Merit Voss collects trophies she hasn’t earned and secrets her family forces her to keep. While browsing the local antiques shop for her next trophy, she finds Sagan. His wit and unapologetic idealism disarm and spark renewed life into her—until she discovers that he’s completely unavailable. Merit retreats deeper into herself, watching her family from the sidelines when she learns a secret that no trophy in the world can fix.

    Fed up with the lies, Merit decides to shatter the happy family illusion that she’s never been a part of before leaving them behind for good. When her escape plan fails, Merit is forced to deal with the staggering consequences of telling the truth and losing the one boy she loves.

    Mon avis

    Comme pour tous les nouveaux romans de Colleen Hoover, je les attends avec impatience et je me jette dessus à leur sortie. Après le magnifique mais douloureux It ends with us, l’auteur nous a promis un roman YA, plus proche de Slammed. Naïvement, j’ai pensé à une histoire plus légère, et au début du récit, c’est tout à fait ça. Drôle et mystérieux, avec un petit twist dès les premières pages, j’ai été conquise, avant de déchanter un peu.

    Et puis, petit à petit, j’ai ressenti de la déprime en avançant et en suivant les émotions et les maladresses de Merit. Cette fille originale ne se sent pas à sa place dans sa famille et dans sa petite ville, et on ressent vraiment son malaise, ce qui est un peu plombant. Ce n’est pas de l’émotion pure qui te retourne le cœur, c’est plus diffus, et ça ne m’a pas aidé à m’attacher aux personnages.

    Heureusement, Colleen Hoover a injecté de l’humour grâce à certains protagonistes secondaires et situations absurdes, et surtout elle met en scène sa propre vie, de sa ville, à sa librairie, en passant par sa propre personne. Ceux qui la suivent assidument sur les réseaux sociaux saisiront plein de références à ses manies, obsessions et autres private jokes. Les autres se réjouiront également des scènes loufoques que Merit vit.

    Globalement, j’ai trouvé que l’intrigue et les personnages n’étaient pas en fait assez aboutis. La romance est présente mais n’est pas vraiment l’aspect principal du récit. Plusieurs thèmes graves et importants sont pourtant abordés, et on sent la passion de Colleen Hoover pour parler et défendre certaines choses qui se passent notamment dans le monde actuel. C’est d’ailleurs assez surprenant de voir cet auteur aborder ces sujets dont je ne préciserai rien pour vous laisser découvrir par vous-mêmes. Alors oui, la plume de Colleen Hoover est toujours aussi impeccable et il y a des fulgurances parfois à travers des citations qui sont sublimes, empreintes d’émotions et de significations. J’ai trouvé cependant que toutes les différentes perches qu’elle a tendues ne sont pas assez développées. Effectivement, il y en a qui s’en satisferont, mais moi ça me frustre à un point ! J'ai finalement été déçue du résultat final, je me dis qu'il s'agit d'une œuvre mineure, et d’une parenthèse avant son prochain roman qui sortira en juillet 2018, une romance adulte qui m’a l’air prometteuse, sur la base de ce que Colleen Hoover nous a racontés lors du Festival New Romance !

    Without Merit

    Dazzled par Francesca dans Colleen Hoover - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire