Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

08 décembre 2017

  • Juste quelqu'un de bien, Angéla Morelli
  • Juste quelquun de bien

    Présentation de l’éditeur

    À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.

    Mais ça ne suffit plus.

    Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

    Mon avis

    Ce roman est une pépite d’émotions et de bien-être ! Plus qu’une romance, c’est un roman féminin de 3 générations, même si nous suivons principalement Bérénice, la plus jeune.

    Bérénice a une histoire particulière avec Aurélien depuis de nombreuses années. On la découvre petit à petit, entre passé et présent, et cela dégage une belle émotion qui entraine de l’affection pour les deux personnages. J’ai été un peu frustrée d’avoir si peu de narration du héros, alors que c’était pourtant bien parti.

    Au-delà de la romance qui n’est pas l’enjeu principal du roman, j’ai été touchée par la complicité de cette famille exclusivement féminine, leur loufoquerie, leurs histoires individuelles personnelles, leurs expressions et réparties qui débarquent sans prévenir et qui m’ont fait éclater de rire. Il y a d’ailleurs plein de références littéraires et cinématographiques qui créent une connivence entre la lectrice et les protagonistes du livre. Et surtout, une ode à Paris, une ville où je passe beaucoup de temps, mais que je découvre très souvent au fil de mes nouvelles explorations.

    Mais il y a également des sujets plus sérieux qui sont abordés avec justesse et pudeur, et qui concernent encore une fois les femmes avec leur questionnement sur leurs rapports à elles-mêmes, leur corps, leurs sentiments, les hommes, la société plus généralement… Beaucoup de choses qui ne plombent cependant pas le roman mais qui m’ont interpellé.

    Je suis passée du rire aux larmes du début à la fin, avec des émotions qui ont fait de gros loopings à plusieurs reprises. J’ai été émue par tous les personnages et leurs parcours, ils m’ont tous été sympathiques avec leur bonne volonté et leurs failles.

    Le terme feel-good n’a jamais été aussi bien employé pour ce roman, et j’en garde encore une sensation de chaleur dans le ventre en y repensant.

    Juste quelqu'un de bien

    Dazzled par Francesca dans Livres - 2 Messages
    Tags :


    Vos messages

      ouiiiiiiiiiiii (et puis j'avoue, j'adore les petites ruelles et impasses, sans parler de l'immeuble où elles habitent....)

      De la part de mylene, 08 décembre 2017 à 13:01 | | Répondre
      • I ♥ Paris

        De la part de Francesca, 02 janvier 2018 à 12:16 | | Répondre
    Nouveau commentaire