Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

21 février 2018

  • Hate to love, Penelope Douglas
  • Hate to love

    Présentation de l’éditeur

    Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés

    Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

    Mon avis

    Dark Romance ne m’avait pas convaincue, mais le résumé de ce livre m’avait intriguée, donc j’ai donné une seconde chance à l’auteur, et c’est tant mieux.

    Le récit se passe dans un lycée, mais je le situerai plutôt dans le genre New Adult, car les personnages sont matures sexuellement, et le niveau hot est assez élevé. J’ai pourtant eu un peu peur au départ car on semblait partir dans une histoire simple d’émois et de ragots d’adolescents, avec une héroïne en particulier nunuche, mais cette dernière évolue, et j’ai apprécié suivre le développement de son personnage.

    Avec un secret dès le début, cela prédisait une intrigue qui allait exploser à la figure des protagonistes, et j’ai aimé la progression et les rebondissements de l’histoire. Nous avons le point de vue des deux héros en alternance, et autant on se met dans la peau de Ryen, autant j’ai trouvé que le traitement du personnage de Misha est un peu brouillon. Certains passages montrent également le peu de maturité qu’ils ont, il ne faut pas oublier qu’ils sont des jeunes adultes, mais cela reflète aussi la situation des adolescents d’aujourd’hui en terme de sexualité, particulièrement aux Etats-Unis.

    Ce stand alone est bien construit, aux nombreuses péripéties, et un couple jeune mais avec un passé déjà bien lourd.

    Hate to love

    Dazzled par Francesca dans Livres - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire