Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

22 février 2018

  • La couleur du mensonge, Erin Beaty
  • La couleur du mensonge

    Présentation de l’éditeur

    Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s'en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l'évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d'une famille, d'une région, d'un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l'observation, la marieuse fait toutefois d'elle son apprentie.

    Sage s'embarque donc avec un groupe de beaux partis triés sur le carreau dans un périple vers la capitale. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d'élite qui ne tardent pas à réaliser qu'ils sont sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin, qui prépare une invasion, s'est allié avec certains des seigneurs locaux, et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l'un des membres de la troupe recrute alors l'aide de Sage. Mais plus elle avance dans sa mission, plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu... à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle...

    Mon avis

    J’avais peur d’une histoire du genre La Sélection de Kiera Cass, mais à part le début, le thème des marieuses et des filles à marier n’est qu’un prétexte à la mise en place du récit, et devient totalement secondaire pour le reste du roman. Au lieu de ça, nous avons une héroïne adolescente intelligente, indépendante et assez effrontée pour deviner ce qui se cache derrière les gens. Par contre, pour une fille observatrice et futée, elle ne voit pas ce qui se cache sous son nez sur un certain aspect, est-ce que ce sont ses sentiments naissants et inconnus qui l’aveuglent ? J’avais deviné quelques éléments, mais pas tout, et je m’étonne encore qu’elle n’y ait pas pensé.

    J’ai beaucoup aimé tous les personnages, notamment les soldats qui forment un groupe solidaire et divertissant, avec une mention particulière à Charlie, le petit frère du Capitaine Quinn. Comme dans The Curse de Marie Rutkoski, nous sommes dans un monde en guerre où les enjeux politiques et stratégiques sont prépondérants, et dans lequel nos personnages sont embarqués et interviennent. J’aime beaucoup cet aspect qui change de l’action pure, même si cette dernière n’est pas totalement absente du récit. Et j’ai apprécié le côté romance avec ses dramas internes et ses rebondissements. Je suis très curieuse de lire la suite !

    PS : Retrouvez plein de bonus sur le site officiel http://lacouleurdumensonge.editions-lumen.com (code : JE NE SUIS PAS CELLE QUE L'ON CROIT).

    La couleur du mensonge

    Dazzled par Francesca dans Livres jeunesse - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire