Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

22 mai 2018

  • Interview de VE Scwhab
  • 29664922_10155550284852239_8944344783628524796_o

    VE Schwab était présente au Salon du Livre de Paris pour ses romans Shades of Magic et Shades of Shadow publiés chez Lumen.

    Francesca : Vous connaissez bien la France, quel effet cela vous fait de voir vos romans enfin publiés ici ?

    VE Schwab : Rien ne me rend plus heureuse. Je venais en France tous les ans quand j'étais petite, et mes parents vivent ici maintenant. Cela fait 7 ans que je suis publiée, et j'attendais depuis tout ce temps, c'est un rêve devenu réalité, j'aime avoir les livres chez moi. C'est encore mieux de rencontrer le public au Salon du Livre à Paris.

    Pourquoi avoir choisi la ville de Londres comme cadre de votre série ?

    Pour 2 raisons :
    - Londres est la ville la plus utilisée en littérature, et c'est amusant de jouer avec les idées préconçues dessus, qu'elles soient réelles ou littéraires.
    - Je voulais trouver un endroit que tout le monde connait, ce qui permet d'éliminer les détails et que ce soit plus simple de construire une ville dessus. J'aurai pu choisir Paris, mais les Américains connaissent moins cette ville.

    29745040_10155550277192239_7230004633517736725_o

    Comment faites-vous pour construire des mondes aussi complexes ?

    J'ai tout dans ma tête (rires). J'utilise aussi Scrivener, qui est un logiciel informatique avec lequel je peux ouvrir plusieurs documents. J'ai plein de marque pages qui renvoient aux fichiers correspondant aux décors et aux personnages. J'ai ensuite mon éditeur qui me suit pour respecter la continuité du récit et remarquer les erreurs lors de la révision du manuscrit.

    Dans la 1ère version du manuscrit, j'insiste sur le scénario. Je ne me suis focalisée que sur 1 ville et quelques pays. Les autres continents existent bien entendu mais ça serait impossible d'étendre la création de mon univers jusque là.

    Comment vous est venue votre passion pour les univers fantastiques ?

    Quand j'étais petite, je voulais que le monde soit étrange, je cherchais tout le temps les failles autour de moi. Dans les livres, tout est possible, même si les auteurs fixent les règles. On ne peut pas mettre dans un récit 1 dragon qui surgit de nulle par exemple.

    Et puis, je suis aussi quelqu'un d'un peu bizarre. Je me demande constamment Et si ? Et si on pouvait traverser des portes avec du sang ?

    Quel pouvoir auriez-vous aimé avoir ?

    Je dirai celui des Antari, c'est-à-dire posséder toutes les sortes de magie, mais c'est triché. (rires) Je ne peux rien dire, mais vous verrez tous les rouages des pouvoirs dans le troisième tome.

    29351953_10155550285717239_120929409065139643_o

    De qui vous sentez-vous le plus proche ? Kell ou Lila ?

    Lilah est le un personnage auquel je voudrais ressembler. Elle a les capacités de maitrise des éléments même si c'est instable.
    Kell est le personnage auquel je ressemble. Je suis assez névrosée, j'intériorise tout et je m'inquiète souvent. Je ne me sens jamais à ma place.

    En fait, chaque personnage a un point commun avec ce que je souhaite être par rapport à son pouvoir. Rhy est physiquement performant, Holland me tient à coeur.

    Dans Shades of Shadows, Lila voyage sur un bateau corsaire. Auriez-vous aimé être un pirate ?

    J'aime la liberté, le fait qu'on contrôle son destin et qu'on peut le changer. Les pirates sont tous sur un pied d'égalité, ils s'élèvent sur la base de la force et du mérite. Alucard est un prince mais cela n'a aucune importance.

    Pouvez-vous nous parler du tome 3, A Conjuring of Light, sans spoiler ?

    C'est très difficile (rires). Pour moi, les 3 livres ne qont qu'un, il n'y a pas de séparation. Au départ, le deuxième tome devait finir par un cliffhanger, 10 fois pire, mais mon éditeur a finalement mis ce chapitre dans le tome 3. Ce dernier livre est plus violent, il va se passer beaucoup de choses, des personnages vont être réunis, d'autres vont être séparés. C'est le tome dont je suis le plus fière.

    Vous êtes très présente sur les réseaux sociaux, est-ce que c'est important pour vous ?

    Je suis tout le temps sur Twitter ! J'ai été publiée à 21 ans, et je me sentais seule dans le métier d'auteur, je trouvais qu'il y avait peu de transparence ou d'honnêteté quand je discutais avec d'autres auteurs. J'en parle donc maintenant en ligne, pour que les auteurs voient qu'ils ne sont pas les seuls à avoir des problèmes ou des doutes.
    Je ne comprends pas pourquoi il ne faut pas en parler. Les gens ont une image romantique de l'auteur. Au contraire, il faut partager ses soucis, faire savoir qu'il y a des gens qui vivent la même situation. Je me sentirais mal si un auteur abandonnait parce qu'il ne pouvait pas discuter.

    J'ai la chance d'avoir des lecteurs passionnés et investis tout au long de ma carrière, à chaque parution de livre, c'est comme savourer une victoire, mais encore plus fort avec eux.

    29354849_10155550282992239_1493766382727380476_o

    Avez-vous d'autres projets ?

    Deux séries vont sortir en France : Vicious et Vengeful (qui sort en VO en septembre), ainsi que This Savage Song et Our Dark Duet.

    Aux Etats-Unis, City of Ghosts sortira en août, c'est un mélange entre Stranger Things et Ghost Hunter.
    Je suis également en train de travailler sur Threads of Power, une nouvelle trilogie dnas le monde de Shades of Magic, où je vais décomposer le mécanisme des pouvoirs.
    J'ai également le projet de The invisible life of Addie La Rue qui raconte l'histoire d'une fille française et d'un diable âgé de 300 ans.

    Quels sont vos romans et auteurs préférés ?

    Neil Gaiman, Susanna Clarke (l'auteur de Jonathan Strange et Mr Norrell), Leigh Bardugo, Scott Lynch

    Je lis souvent de la non fiction pour ne pas interférer pendant que j'écris.

    Avez-vous un mot pour vos lecteurs français ?

    Je suis tellement reconnaissante, je ne me doutais pas que je recevrai autant d'amour sur les réseaux sociaux et lors de cette première rencontre avec le public durant le Salon. Je suis publiée dans 20 pays, et je suis très touchée que la France en fasse partie.

    29665591_10155550283207239_789617613826031015_o

    Un grand merci à VE Scwhab, Lumen et la traductrice pour cette belle rencontre!

    Dazzled par Francesca dans Interviews - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire