Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

30 juin 2020

  • Nos horizons infinis, Tahereh Mafi
  • Nos horizons infinis

    Présentation de l’éditeur

    Une lueur d’espoir dans un océan de haine.

    2002. Un an après les attentats du 11 septembre qui ont ébranlé le monde entier, la vie de Shirin est un enfer. Pointée du doigt, insultée, menacée, cette lycéenne d'origine iranienne n'a pour seules échappatoires que la musique et la breakdance.

    Jusqu'au jour où elle rencontre Océan James. L'intérêt que lui porte le jeune homme la déstabilise... D'autant que les deux adolescents viennent de deux mondes que tout oppose.

    Mon avis

    Ce roman YA traite du sujet important du racisme ordinaire que subit les minorités, et en particulier les musulmans. C’est un aspect très sérieux qui me révolte au plus haut point, et Tahereh Mafi le traite avec brio, sans enjoliver les choses, et n’oublie pas pourtant les états d’âme d’une ado de 16 ans.

    Il s’agit en effet d’un livre purement jeunesse, qui se passe au lycée avec ses groupes sociaux et ses interactions spécifiques. Shirin est soumise aux premiers émois et ne sait pas comment les gérer, c’est très touchant de la voir évoluer et être tiraillée entre le doute, la peur et l’espoir.

    Shirin est une héroïne forte, qui s’est construite une carapace face aux humiliations et agressions qu’elle subit simplement en raison de sa couleur de peau et de sa religion. Comment ne pas réagir face aux regards, aux insultes et à la violence ? Je la comprends quand elle dit qu’au bout d’un moment, elle est fatiguée et que ce n’est pas à elle d’éduquer les gens. Ce devrait être le rôle des adultes, des parents, des professeurs d’inculquer les valeurs aux plus jeunes, mais que faire quand eux-mêmes sont racistes consciemment ou pas ? Bien que les ados soient cruels et mériteraient des sanctions, ce sont les adultes qui me mettent davantage hors de moi, et plus particulièrement les enseignants qui devraient être plus neutres, à défaut d’être tolérants. Il y a certains comportements qui auraient dû être rapportés, c’est inacceptable de vivre dans un milieu où les violences sont considérées comme normales.

    Mais le mur érigé par Shirin la rend aveugle au comportement des autres, et même s’il est bienveillant. La jeune fille ne cherche qu’à être comme les autres, voire invisible aux yeux des autres, même si le déni de son existence par certains fait mal. Elle a une image dure et se défend comme elle peut, ce qui creuse encore la distance avec les autres. Elle peut donc passer à côté de belles expériences, mais heureusement qu’il y a Océan.

    Océan est le crack du lycée et est éperdument attiré par Shirin, mais elle ne le remarque pas. Il est vraiment gentil et compréhensif, et surtout il veut découvrir et apprendre. Leur relation de couple métisse n’est pas un long fleuve tranquille, loin de là, et je comprends tout à fait les craintes de Shirin. Non seulement elle doit gérer les émotions qu’une jeune ado éprouvé pour la première fois, mais elle doit aussi prendre en compte la réaction des autres. Elle pourrait s’en foutre mais comme elle le dit à un moment, elle n’a que 16 ans, totalement dépendante financièrement et impuissante face aux adultes.

    J’ai donc lu ce livre avec une grande rage au cœur car ce qui est décrit existe réellement dans notre monde, même 18 ans après les évènements du livre, et j’espère que dans le contexte actuel, ce texte fort et à lire ouvrira les yeux et permettra davantage de bienveillance.

    Nos horizons infinis

    Dazzled par Francesca dans Livres jeunesse - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire