Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

11 août 2020

  • Midnight Sun, Stephenie Meyer
  • Midnight Sun

    Présentation de l’éditeur

    Midnight Sun est le roman tant attendu par les fans de la saga Twilight, où Edward Cullen raconte de son point de vue l’histoire relatée dans Fascination, le premier tome du cycle.

    La rencontre entre Edward Cullen et Bella Swan dans Fascination, le premier tome de la saga Twilight, a donné naissance à une histoire d’amour iconique. Mais jusqu’à présent, les fans n’avaient pu lire de cette histoire que la version de Bella. Ce conte inoubliable prend, à travers le regard d’Edward, un tour nouveau et résolument sombre. La rencontre de Bella constitue dans sa longue vie de vampire l’expérience la plus intrigante et la plus troublante qui soit. Plus nous apprenons de détails sur le passé d’Edward et la complexité de son monde intérieur, mieux nous comprenons que cet événement constitue le combat déterminant de son existence.

    Mon avis

    Je ne pensais pas qu’un jour je pourrais lire Midnight Sun en entier. Je n’y croyais plus, surtout depuis le faux espoir pour les 10 ans de Twilight. Mais 2020 est décidément une année pas comme les autres, et le roman est arrivé en pleine pandémie mondiale. Une saga exceptionnelle pour une époque exceptionnelle.

    Pour me remettre dans le bain, j’avais relu Fascination juste avant la sortie, et je m’étais replongée avec grand plaisir dans cette histoire d’amour innocente et tourmentée d’une humaine et d‘un vampire. En lisant Midnight Sun, je suis donc repassée par exactement les mêmes séquences de l’histoire, Stephenie Meyer ayant bien pris soin d’être fidèle à son œuvre originale en termes de chronologie et de dialogue, mais je ne me suis pas ennuyée.

    Premier constat qui m’a agréablement surprise : Stephenie Meyer a un beau style d’écriture. Durant des années, entre le Twilight bashing et mes autres lectures, j’avais tellement peur de me replonger dans l’univers de peur d’être déçue (surtout après A la vie, à la mort…) que je n’avais plus relu quoique ce soit de l’auteure. Mais là, en VO, puis en VF (j’ai switché lorsque j’ai acheté le livre en français), j’ai trouvé l’écriture très fluide et classe. Le vocabulaire est bon, surtout du côté d’Edward qui s’exprime avec le langage de son époque, les phrases sont bien construites et Stephenie Meyer fait passer énormément d’émotions. En VF, le ton est un peu plus familier, en particulier du côté de Bella, mais c’était déjà le cas avec les autres tomes de la saga, traduits par la même personne.

    "Could a dead, frozen heart break? It felt as though mine would."
    "Could a dead, frozen heart beat again? It felt as though mine was about to."

    Deuxième chose que j’ai appréciée : j’ai appris des choses. C’est la même histoire que Fascination donc, du début à la fin, et pourtant, le point de vue d’Edward amène de nouveaux éléments. On a enfin accès à ses pensées, ses réflexions, l’évolution de ses sentiments, et on comprend à quel point il est torturé par sa nature et par la menace qu’il représente pour Bella. Le fait de ne pas avoir accès au cerveau de Bella le fait revenir à un statut d’adolescent amoureux et maladroit, ne sachant que faire ou quoi penser des réactions de sa belle. Ça m’a fait bien rire de le voir être jaloux ou avoir peur que Bella le rejette, alors qu’on sait très bien qu’elle est aussi obsédée par lui que lui par elle ! Bon, il a quand même un comportement de psychopathe, se trouvant des excuses comme quoi c’est pour sa sécurité qu’il la suit tout le temps. Il se prend beaucoup la tête, ce qui donne des passages à rallonge et la raison pour laquelle le livre fait 800 pages (il y a aussi des moments de paragraphes de descriptions et détails un peu inutiles selon moi, mais ils ne sont pas légion).

    Mais c’est surtout qu’avec Edward, on a accès aux pensées de tous les autres personnages (à quelques exceptions), et c’est d’un tout autre angle qu’on voit certains qu’on a appris à connaitre et peut-être apprécier. Même si Edward est novice en matière de sentiments amoureux, il a quand même vécu un paquet d’années et est moins naïf sur les intentions des autres. Et ce qu’on a vu d’eux ne m’a pas beaucoup plu, que ce soit côté vampire ou humain, il y en a certains qui ont des pensées et parfois une hypocrisie que je n’ai pas aimé. Je me suis quand même souvenue avec régal d’Emmett qui est vraiment très drôle et qui, comme Edward le dit, est l’un des rares à dire et faire ce qu’il pense. J’ai aussi bien aimé comprendre un peu plus le fonctionnement du pouvoir d’Alice et sa relation particulière avec Edward.

    Les éléments les plus originaux sont bien évidemment les scènes en l’absence de Bella, avec les réflexions d’Edward mais également une autre perspective, surtout dans la dernière partie où se concentre l’action. Je ne sais pas si c’était déjà prévu au départ ou si Stephenie Meyer les a incorporé récemment, mais il y a plusieurs éléments qui annoncent la trame de New Moon, et j’ai trouvé la fin un peu déprimante en sachant ce qu’Edward pense et ce qui va se passer dans la suite.

    J’ai donc dévoré ce gros pavé sans temps mort, les pages se tournaient toutes seules, c’est en fait comme une lecture doudou. On sait ce qui va arriver mais on continue à vibrer pour l’atmosphère, les personnages et l’intrigue. Je ne suis pas certaine d'être la plus objective sur ce livre, mais en tout cas je l'ai aimé pour lui-même et tout ce qu'il représente dans ma vie. On n’aura pas les autres tomes du point de vue d’Edward, dommage, j’aurais voulu quelques scènes clés de la saga à travers son regard.

    Pour finir, quelques spoilers en guise de réflexions, ne les lisez pas si vous n’avez pas lu le livre, surlignez sinon :

    - Je suis trop contente que Charlie ait un petit pouvoir car Edward n’arrive pas à le déchiffrer précisément ! Au contraire, j’ai détesté Renée et son égoïsme à la fin. Et ne parlons pas de Rosalie qui est détestable, ni de Mike qui est un gros con. J'ai trouvé mignon le fait qu'Edward aide Angela pour la remercier de sa gentillesse envers Bella.

    - Le terme derechef a disparu de la circulation dans la VF, je l’attendais pourtant haha !

    - Je SAVAIS qu’Edward mentait à la fin quand il a dit à Bella qu’il n’allait nulle part et qu’il n’allait jamais la quitter. Punaise, il avait déjà tout préparé même avant l’incident avec Jasper :( Le pire c’est qu’il le fait alors qu’Alice lui a montré les conséquences de son départ sur Bella ! ARGHHHH

    Midnight Sun

    Dazzled par Francesca dans Critiques Twilight - 4 Messages
    Tags :


    Vos messages

    • Comme tu le sais, je suis en train de le lire. J'apprécie aussi beaucoup d'avoir le point de vue d'Edward et de découvrir ses tourments intérieurs.

      De la part de Viou03, 11 août 2020 à 15:38 | | Répondre
      • Bonne lecture!

        De la part de Francesca, 13 août 2020 à 11:45 | | Répondre
    • Je suis entièrement d'accord avec toi sur l'écriture de Stephenie Meyer (et je pense qu'elle a retravaillé pas mal parce que la VO était plus simple dans mon souvenir).
      J'ai aussi beaucoup aimé vivre les émotions et les pensées d'Edward (mais je m'aperçois que j'ai oublié de souligner son côté psychopathe), et apprendre de nouveaux éléments (certaines scènes sont géniales) ainsi qu'être dans la tête de tout le monde (c'est pas joli, joli comme tu dis).
      Le petit pouvoir de Charlie ne m'a pas frappée autant que ça (j'ai plutôt eu l'impression qu'il pensait peu oops ) par contre comme toi j'ai trouvé ton dernier spoiler un peu déprimant ; ce qui fait que je n'ai pas vraiment envie d'avoir New Moon de son point de vue : ça serait sans doute trop triste. Cependant, certaines autres scènes (notamment la lune de miel) pourraient être intéressantes. Il faut les écrire
      En tout cas, c'était vraiment bon de se replonger dans cet univers de cette façon-là <3

      De la part de Mypianocanta, 17 août 2020 à 19:15 | | Répondre
      • Oui le mariage et la lune de miel!

        De la part de Francesca, 01 septembre 2020 à 11:49 | | Répondre
    Nouveau commentaire