Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

06 avril 2021

  • Son plus joli défaut, Fanny André
  • Son plus joli defaut

    Présentation de l’éditeur

    Maman solo, charge mentale, linge sale et autres réjouissances !

    Cléa Matisse, mère célibataire, vit au rythme de sa petite Merrylou. Son quotidien ? Élever seule sa fille, courir à droite et à gauche, régler les factures qui s’accumulent et dormir quelques heures. En parallèle, elle est l’autrice d’un premier roman à succès qui sera adapté au cinéma. Le scénariste pressenti : Nate Keenan, un écrivain spécialisé dans les polars et les thrillers, que Cléa adore. Ce dernier semble bien peu enthousiaste à l’idée de travailler sur un « feel good à tendance romance ». Leur rencontre est explosive et fait retomber comme un soufflé tous les espoirs de Cléa. Mais la jeune femme au caractère bien trempé n’a pas dit son dernier mot. Elle tient fermement à être impliquée dans le projet, et elle le sera !

    Mon avis

    Je ne suis pas maman mais j’ai une admiration sans bornes pour toutes les mères qui arrivent à gérer leur progéniture de manière extraordinaire. Fanny André montre tous les aspects de la maternité, et surtout le côté pas du tout glamour avec Cléa qui élève seule un bébé de presque 1 an. J’avoue que j’étais fatiguée rien qu’à la voir s’agiter dans tous les sens, devoir tout gérer seule, jusqu’à s’oublier. Le contrôle est une habitude qu’on a du mal à se détacher, difficile de demander de l’aide ou à déléguer quand on a appris à devoir tout faire de A à Z. J’ai donc ressenti une grande sympathie pour Cléa et j’ai compris ses doutes et ses réticences.

    Nate est un auteur confirmé qui va plonger dans la vie remuante de Cléa et Merrylou et prendre conscience des difficultés de la parentalité. J’ai aimé l’évolution du personnage car c’est un célibataire à la carrière ambitieuse qui ne se préoccupe pas de la vie conjugale ou des enfants et qui a quelques préjugés sur certains sujets au début, mais il s’adapte par amour pour Cléa et se responsabilise au fur et à mesure.

    La relation entre Nate et Cléa est semée de péripéties et de contraintes mais avec de la volonté et de l’amour, ils s’en sortent bien. La rapidité de leurs prises de décision à la fin m’a un peu fait tiquer mais c’est chacun selon sa sensibilité et sa situation.

    Le roman se passe dans le monde de la littérature et de l’édition. Il y a de nombreuses références à des œuvres littéraires et des auteurs de tous genres et de toutes les époques. Il y a même la mention du salon du livre de Paris, ce qui m’a fait sourire, en cette période morose dans laquelle aucun évènement ne se tient. J’ai beaucoup aimé m’immerger dans cet univers que j’aime tant et qui me donne un sentiment de confort.

    Son plus joli défaut

    Dazzled par Francesca dans Livres - 0 Messages


    Vos messages

    Nouveau commentaire