Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

27 mai 2021

  • La chronique des Bridgerton Tomes 5 et 6, Julia Quinn
  • Bridgerton 5 et 6

    Présentation de l’éditeur

    Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s’interroge : les commères n’auraient-elles pas raison de prétendre qu’elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n’étaient pas… parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.

    Inquiète à l’idée qu’il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d’autant plus audacieuse qu’il envisagerait de se remarier… Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu’elle n’a jamais rencontré.

    De son côté, sa sœur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n’imagine pas qu’un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.

    Mon avis

    Ces deux histoires se détachent nettement des précédentes, dans la mesure où la famille envahissante mais ô combien sympathique des Bridgerton intervient beaucoup moins dans l’intrigue. Mais ce sont des moments de pur bonheur quand elle le fait.

    Comme Éloïse, je ne m’attendais pas du tout qu’un personnage tel que Phillip aurait convenu à l’impétueuse Bridgerton. Ils ont un caractère très différent et n’attendent pas vraiment la même chose de la vie même s’ils n’ont que 2 ans d’écart. Éloïse est une vieille fille alors que Phillip est veuf avec 2 enfants et souhaite trouver une mère pour tenir la maison et sa progéniture. J’ai trouvé qu’il avait des valeurs très rétrogrades, probablement conformes à l’époque de l’histoire, mais cela pique un peu face au progressisme des Bridgerton.
    Heureusement, la relation entre Éloïse et les 2 enfants est ce qui m’a plu. Éloïse étant habituée à l’agitation d’une grande fratrie, elle arrive à les battre à leur propre jeu et sait gagner leur respect et leur affection. Leur histoire est très touchante et j’ai été à la fois surprise et heureuse d’avoir un second épilogue les concernant à la fin de l’histoire, même si ces épilogues doivent être normalement intégrés à un recueil qui sera réédité à la fin.
    Une petite déception aussi avec l’absence flagrante de Pénélope qui est la meilleure amie et désormais la sœur d’Éloïse.

    Francesca se sent à part par rapport à sa famille. Elle est mise de côté rapidement et est très peu mentionnée dans les romans (ne parlons même pas de son absence dans la série TV). C’est un personnage réservé, qui voit sa vie bouleversée par le décès de son mari et l’absence du cousin de celui-ci qui hérite du titre de comte et qui est fol amoureux d’elle en secret. J’aime bien ce type d’intrigue avec un héros très charismatique et charmant qui est en fait totalement dingue de la seule femme qu’il ne peut avoir. Cela lui réserve donc de nombreux moments de souffrance et d’espoir mêlés au fur et à mesure de l’évolution des sentiments de Francesca. J’ai trouvé que la gestion du deuil et l’acceptation d’un nouvel amour étaient des thèmes traités avec délicatesse par l’auteure, ce qui m’a énormément touché.

    La chronique des Bridgerton : Tomes 5 & 6

    Dazzled par Francesca dans Livres - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire