Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

26 juillet 2021

  • La chronique des Bridgerton Tomes 7 et 8, Julia Quinn
  • Bridgerton 7 8

    Présentation de l’éditeur

    Les jeunes gens ne se bousculent pas pour demander la main de Hyacinthe, la cadette des Bridgerton, trop fine mouche, trop sincère. Certes, mieux vaut être seule que mal accompagnée, il n’empêche qu’elle commence à se demander si elle ne va pas finir vieille fille. Et ce n’est pas la rencontre avec Gareth Saint-Clair, aristocrate à la réputation sulfureuse, qui risque d’y changer quoi que ce soit. Encore que… La découverte d’un journal intime en italien qu’elle se propose de lui traduire pourrait bien jouer un rôle inattendu.

    Contrairement à la plupart de ses congénères, Gregory, le benjamin des Bridgerton, ne vit que dans l’attente du « grand amour ». Il croit l’avoir trouvé en la personne de lady Hermione Watson, éblouissante beauté dont, hélas, le cœur est déjà pris. Qu’à cela ne tienne, Gregory va accepter l’aide de Lucinda Abertnathy, la meilleure amie de l’angélique Hermione, pour parvenir à ses fins.

    Mon avis

    Ces deux derniers volets se consacrent aux deux plus jeunes enfants Bridgerton qu’on a vu petits. Avec une différence d’âge importante avec les autres, on ne les connait pas vraiment et je me suis donc moins attachée à eux par conséquent.

    Certains personnages dégagent tellement de charisme qu’on a hâte d’arriver à leur propre histoire, comme Eloïse ou Hyacinthe, et ne sont finalement pas à la hauteur des énormes attentes. Hyacinthe est une jeune femme piquante qui aime fourrer son nez partout. Je pensais qu’elle allait mettre un peu de folie dans ce tome mais elle est restée assez sage et j’ai donc été un peu déçue. Gareth est un héros vulnérable qui m’a touchée. Il vit une relation compliquée avec son père (une tendance de fond dans cette saga !) et adore sa grand-mère Lady Danbury. J’ai été ravie de revoir la vieille commère qui me fait bien rire. Leur romance est mignonne autour de la quête d’un trésor.

    Je pense que Gregory est le tome que j’ai le moins aimé. Il s’agit d’une comédie théâtrale, trop caricaturale et too much à mon goût. Gregory est idéaliste et égoïste, il a un vrai cœur d’artichaut et l’évolution de ses sentiments m’a fait penser à Romeo qui ne savait pas non plus ce qu’il voulait. Lucy est plus sympathique avec son besoin de sécurité mais elle est entourée de jeunes idiots qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Je n’ai pas vraiment cru à leur romance et les péripéties de la fin de l’histoire ont achevé de me faire lever les yeux au ciel.

    Malgré la fin de cette saga en demi-teinte, j’ai apprécié de découvrir cette famille nombreuse et soudée, comme celle des Malory de Johanna Lindsey, et j’attends avec impatience de voir les prochaines saisons de la série TV sur Netflix, en espérant qu’elles aillent jusqu’au bout des romans et qu’elles arrivent rapidement.

    Mon ordre de préférence des tomes de la saga : Francesca, Anthony, Daphne, Colin, Eloïse, Hyacinthe, Benedict, Gregory.

    La chronique des Bridgerton Tomes 7 et 8

    Dazzled par Francesca dans Livres - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire