Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

29 octobre 2018

  • Kingdom of Ash, Sarah J Maas
  • Kingdom of Ash

    Présentation de l’éditeur

    Years in the making, Sarah J. Maas's #1 New York Times bestselling Throne of Glass series draws to an epic, unforgettable conclusion. Aelin Galathynius's journey from slave to king's assassin to the queen of a once-great kingdom reaches its heart-rending finale as war erupts across her world. . .

    Aelin has risked everything to save her people-but at a tremendous cost. Locked within an iron coffin by the Queen of the Fae, Aelin must draw upon her fiery will as she endures months of torture. Aware that yielding to Maeve will doom those she loves keeps her from breaking, though her resolve begins to unravel with each passing day…

    With Aelin captured, Aedion and Lysandra remain the last line of defense to protect Terrasen from utter destruction. Yet they soon realize that the many allies they've gathered to battle Erawan's hordes might not be enough to save them. Scattered across the continent and racing against time, Chaol, Manon, and Dorian are forced to forge their own paths to meet their fates. Hanging in the balance is any hope of salvation-and a better world.

    And across the sea, his companions unwavering beside him, Rowan hunts to find his captured wife and queen-before she is lost to him forever.

    As the threads of fate weave together at last, all must fight, if they are to have a chance at a future. Some bonds will grow even deeper, while others will be severed forever in the explosive final chapter of the Throne of Glass series.

    Mon avis

    Voilà, c’est fini… J’ai commencé cette saga avec les petites novellas du prequel il y a 6 ans (merci Goodreads pour les archives) et mon intérêt pour la saga s’est renforcé au fil du temps avec un pic à la fin du 3ème tome, où tout bascule et qu’on entre dans une nouvelle histoire. Cela coïncide malheureusement avec l’arrêt de la traduction en France, et je ne peux que le déplorer car le meilleur est vraiment à venir. J’espère qu’avec le succès d’ACOTAR, La Martinière Jeunesse reprendra la saga…

    Bref, retour à notre ultime tome que j’ai attendu plus de 2 ans et qui m’a complètement satisfaite, tout en laissant un champ de possibilités pour des spin off (Sarah J Maas n’en a jamais parlé, mais au vu des multiples personnages et royaumes, il y a vraiment moyen). J’ai pleuré à de nombreuses reprises, de joie et de tristesse, que ce soit à des moments tragiques ou émouvants, mais aussi à certaines références ou souvenirs tout au long de la saga, avec quelques personnages et moments-clés.

    Aelin m’a brisé le cœur. Les chapitres de son point de vue sont tellement douloureux que j’en venais à redouter de les lire. SJM ne l’aura pas épargné depuis le début de la saga, et sa capacité de résistance et de résilience me laissent pantoise et admirative. Sa romance avec Rowan n’est pas du tout la priorité dans cette histoire, et j’ai même trouvé le Fae assez effacé et mou dans ce tome. Au contraire, j’ai adoré suivre les histoires secondaires qui avaient commencé à être esquissées dans le précédents tomes.

    J’ai enfin compris l’utilisé de Tower of Dawn haha même si je persiste à dire que SJM aurait pu faire plus court pour en arriver au même point. Néanmoins, Yrene, en dépit de sa force tranquille et discrète, est l’un des personnages les plus forts de l’histoire, et elle mériterait davantage de mise en avant. Tous les autres, Elide, Manon, Aedion, Lorcan, Dorian, Chaol, Lysandra, Evangeline, mais aussi Nesryn, Sartaq, Borte, etc… ont un rôle important à jouer et j’ai adoré tous les suivre. Il aurait juste fallu plus de Fleetfoot selon moi ^^.

    Il y a énormément d’action et de batailles sur tous les fronts. On suit l’ensemble des personnages à travers chacun de leurs points de vue, et cela crée parfois de la frustration car on change de narrateur, et donc d’intrigue, à chaque fin de chapitre, alors qu’on est à fond dans l’histoire. La tentation fut grande de sauter des passages pour savoir ce qui se passe après, mais j’ai résisté car ça n’avait aucun sens. Ça bouge donc énormément, et j’ai été complètement immergée dans le livre qui est une brique de près de 1000 pages. Mais c’est tellement bien que je ne m’inquiétais même pas de la lente progression de ma lecture, au contraire, je voulais que ça dure encore plus longtemps. J’ai été contente de tout ce qui se passait dans le livre, il y a des pertes comme dans toute guerre, et les résolutions sont assez bien trouvées.

    Un grand merci à SJM pour cette saga qui m’aura ouvert la porte à d’autres séries fantasy YA que j’aime beaucoup, et je continuerai bien évidemment à la lire, que ce soient à travers les spin off d’ACOTAR ou sa nouvelle série fantasy adulte Crescent City qui arrivera dès l’an prochain !

    Kingdom of Ash

    Dazzled par Francesca dans Livres fantastique - 0 Messages
    Tags :


    Vos messages

    Nouveau commentaire