Le monde de Francesca

Mes coups de coeur de tous les genres littéraires... et plus encore!

20 juillet 2022

  • Chroniques Express #9
  • Chroniques express

    Je reviens toujours à la fantasy / paranormal, et je ne m'en lasse pas du tout! Je suis contente qu'il y ait de plus en plus de publications d'ailleurs.

    Jeu mortel

    La décision du roi est définitive.
    J’ai foiré en beauté. Et maintenant, je dois en affronter les conséquences accablantes. Tout s’effondre autour de moi alors que j’essaie de trouver un équilibre entre le devoir de mémoire envers ma grand-mère et mes sentiments impossibles pour Kyros.
    Sans parler de ces histoires d’hybride humaine/vampire à gérer.
    Le problème, c’est que je ne veux plus perdre la personne contre laquelle j’ai parié depuis le début.
    Nos destins reposent sur un simple lancer de dés, et un seul faux mouvement pourrait faire s’écrouler le château de cartes que j’ai eu tant de mal à construire.
    Si cela arrive, je perdrai bien plus que ma mise de départ.

    J'ai eu peur au début car les premières pages sont très longues et ennuyeuses, je me demandais si ça allait décoller un jour car le livre n'est pas bien épais. Mais finalement oui, et le couple fait des étincelles avec enfin l'acceptation de la situation et de ses sentiments par Basilia, et les actions qui s'en suivent. Kyrgos reste égal à lui-même, intense et charismatique, j'ai adoré ce couple et l'évolution de leur romance. La conclusion est satisfaisante pour cette trilogie originale avec cette histoire de jeu entre des familles de vampires.

    Le repaire des vampires Tome 3 : Jeu mortel, Kelly St Clare

    Un sort si noir et eternel

    Un soir, dans les rues de Washington, Harper, 17 ans, est témoin d’une tentative d’enlèvement. Faisant fi du danger, la jeune femme, partiellement handicapée, s’interpose. Mais le kidnappeur lâche sa première proie et, après avoir maîtrisé Harper, l’emmène avec lui…
    D’un coup de baguette magique, ou presque, Harper bascule dans un autre monde. Elle découvre un lieu qui a tout du château de conte de fées : orchestre sans musiciens, cuisine enchantée et, bien sûr, prince beau et énigmatique. Prince maudit, en vérité. 
    Coincé dans un automne éternel, le prince Rhen cherche à débarrasser son peuple d’une créature sanguinaire. C’est pour briser le sort qu’il ordonne au commandant Grey d’enlever des jeunes femmes, saison après saison… Mais ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il est lui-même ce monstre assoiffé de sang. Pour rompre la malédiction, il doit se faire aimer avant le début de l’hiver, avant qu’il ne se remette à tuer… Rien de plus aisé, en apparence, pour ce jeune homme séduisant. Pourtant, aucune des centaines de jeunes femmes avant Harper n’a succombé à son charme. 

    Le titre me faisait déjà de l'oeil l'an dernier mais c'est quand j'ai appris la venue de Brigid Kemmerer à Paris pour une dédicace que je me suis lancée en le commandant et le lisant pour l'évènement (je me rends compte que ce cas revient souvent chez moi...). Il s'agit d'une revisite très claire de La belle et la bête dont l'aspect fantasy est très (trop light) à mon goût. L'univers aurait pu être mieux développé mais l'autrice préfère s'attarder sur les conflits internes du héros et les scènes d'action. Le point positif est que malgré le pavé, les pages s'engloutissent rapidement car le rythme est très rapide, sans vraiment de réflexion ou de complexité. L'histoire d'amour est aussi mignonne et le personnage secondaire Grey m'a beaucoup plu. Ce premier tome se suffisant à lui-même selon moi, je ne pense pas lire la suite (ou en emprunt chez la bibliothèque de Mylène hihihi).

    Un sort si noir et éternel, Brigid Kemmerer

    Le plus cruel des pardons

    Une jeune fille destinée à régner. Une guerre qui menace. Un allié plus dangereux que tout autre ennemi.
    Après les événements de la Traversée, Zahru s'est juré de ne plus rêver d'aventure. Mais tandis que le prince Jet cherche à éviter la guerre qui menace Orkena, le prince Kasta fait son grand retour, clamant qu'il est le vrai vainqueur et l'héritier. Il porte même la marque divine qui prouve ses dires. Mais il n'est pas le seul...
    Zahru aussi porte cette marque, qui fait d'elle l'égale de Kasta. Avec Jet et leurs alliés, elle va se lancer dans une course contre la montre pour enrayer l'ascension du prince impitoyable, et l'empêcher de déchaîner des horreurs sans nom dans le but de gagner la guerre.
    Zahru est prête à tout pour le bien d'Orkena... mais en s'opposant à la brutalité de Kasta, ne risque-t-elle pas de révéler la sienne ?

    Je n'attendais rien du premier tome, Le plus doux des poisons, et finalement j'avais été embarquée dans cette quête fantasy dans le désert, avec une héroïne jeune mais courageuse et des personnages masculins intriguants. La suite est à la hauteur avec cette fois-ci davantage de lutte interne pour le pouvoir et des héros qui n'arrivent pas à se faire confiance et se méfient de tout et de tous. Zahru en particulier vire paranoïaque et je n'approuve pas ses prises de décision au fur et à mesure que son désespoir grandit. Il y a toujours beaucoup d'action. J'ai quand même été surprise par la direction qu'a prise l'autrice à la fin et je suis très curieuse de connaitre ce qui va se passer dans le troisième volet qui devrait être la fin de la saga.

    Le plus cruel des pardons, Natalie Mae

    Dazzled par Francesca dans Livres - 0 Messages
    Tags : ,


    Vos messages

    Nouveau commentaire